Coronavirus 2019 n-Cov

En application des instructions nationales, l’ARS, les SAMU et les services d’infectiologie ont pris, et adaptent en continu, les dispositions permettant de repérer et prendre en charge les patients qui relèveraient de la filière coronavirus 2019 Covid-19.

situation au CHU Amiens-Picardie

Le CHU Amiens-Picardie – établissement de 1ère ligne – est organisé pour accueillir des patients suspects, cas possibles ou cas confirmés de coronavirus COVID-19.  Les patients dans ces différentes situations sont pris en charge en toute sécurité dans les zones dédiées.

Annulation des rdv non-urgents
(sauf cancérologie et maternité)

L’évolution de la situation épidémiologique du COVID-19 se traduit par le besoin de mobiliser les équipes médico-soignantes et des espaces d’accueil. Aussi, le CHU Amiens-Picardie est contraint d’annuler et déprogrammer un certain nombre de consultations ou interventions chirurgicales non urgentes :
– les consultations non urgentes, sauf les consultations de cancérologie et de la maternité
– les interventions chirurgicales non urgentes

Les patients concernés par ces annulations sont contactés par le CHU par SMS ou téléphone. Ils sont invités à ne pas appeler ni encombrer le standard.

 

InterdiCtion  des visites

Conformément aux recommandations ministérielles, et afin de protéger nos patients du Covid-19 qui serait transmis par des visiteurs éventuellement porteurs du virus, les visites sont interdites jusqu’à nouvel ordre sauf cas exceptionnel sur dérogation médicale.

L’accompagnant en pédiatrie reste autorisé.

 

Annulation des animations / colloques / formations

En application des directives gouvernementales dans le cadre de la situation sanitaire liée à l’épidémie COVID-19, le CHU Amiens-Picardie a annulé tous les événements publics, toutes les réunions et formations programmées au sein de l’hôpital.

 

Recommandations

Quel comportement adopter face au coronavirus ?

Si je n’ai pas de symptômes et que je n’ai pas eu de contact étroit avec un cas COVID-19 :

- j’applique simplement les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades).

 

Si je n’ai pas de symptôme mais que j’ai eu un contact étroit ou je vis avec une personne malade du COVID-19 :

- je m’isole à domicile, je réduis strictement mes sorties sauf pour ravitaillement alimentaire, j’applique les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades), je prends ma température 2 fois par jour et j’auto-surveille les symptômes de la maladie

- j’opte pour le télétravail.

 

Si je suis un professionnel de santé ne présentant pas de symptômes mais que j’ai eu un contact avec une personne malade du COVID-19 en l’absence de mesures de protection appropriées :

- je m’auto-surveille en prenant ma température 2 fois par jour

- j’applique les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades)

- je porte un masque sur mon lieu de travail et avec les malades

- je contacte un médecin et me fait tester systématiquement en cas d’apparition de symptômes.

 

Si j’ai des symptômes évocateurs de COVID-19 (toux, fièvre, difficultés respiratoires) :

- j’appelle mon médecin traitant, je n’appelle le 15 que si j’ai des difficultés respiratoires ou si j’ai fait un malaise

- je m’isole strictement à domicile.

- je me fais tester uniquement si je suis une personne fragile ou à risque, si je présente des signes de gravité, si je suis déjà hospitalisé, si je suis un professionnel de santé, si je suis une personne fragile en structure collective (EPHAD, handicap). Si je n’appartiens à aucune de ces catégories, un médecin effectue le diagnostic sur signes cliniques. Les tests en ambulatoire sont possibles.

Faut-il porter un masque ?

Le port du masque chirurgical n’est pas recommandé sans présence de symptômes. Le masque n’est pas la bonne réponse pour le grand public car il ne peut être porté en permanence et surtout n’a pas d’indication sans contact rapproché et prolongé avec un malade.

Comme pour l’épisode de grippe saisonnière, les "gestes barrières" sont efficaces.

Quels sont les gestes barrières ?

Face au coronavirus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

- Se laver les mains très régulièrement
- Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
- Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades
- Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
- Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

Pour plus d’informations

Numéro vert gratuit réservé à toutes les questions qui ne concernent pas la santé :

0 800 130 000
(7j/7 24h/24)

Numéro public d’information régionale a également été mis en place pour répondre à toutes les questions des habitants des Hauts-de-France directement concernés par ces cas de coronavirus :

03 20 30 58 00
(7j/7 de 8h30 à 21h)

Uniquement en cas de fièvre, toux et difficultés respiratoires pour un avis médical :

15
(7j/7 24h/24)