Le Nouveau CHU Amiens-Picardie

Une modernisation sans précédent de l’offre de soins au service des patients

L’innovation au service des patients picards
Grâce à la construction d’un bâtiment neuf de plus de 120 000 m² et à la réhabilitation de l’actuel bâtiment de l’hôpital sud, l’ensemble des activités Médecine, Chirurgie et Obstétrique du CHU Amiens-Picardie seront regroupées fin 2016 sur le site sud. Le Centre Saint-Victor conservant les activités de moyen et long séjour gériatrique, ainsi que les soins palliatifs.

Un projet au service du renforcement du positionnement de référent régional du CHU Amiens-Picardie

Région aux disparités départementales marquées, la Picardie se caractérise par un vieillissement de la population important, dans le cadre d’une situation économique et sociale fragile. Si son taux de natalité est favorable, l’espérance de vie y est inférieure à la moyenne nationale et les causes de surmortalité nombreuses, dues majoritairement aux affections cardio-vasculaires et aux maladies cancéreuses.Sur la base de ce constat, conjugué à une situation difficile du point de vue de la démographie médicale, le CHU Amiens-Picardie doit conforter et renforcer son positionnement en tant que pôle d’excellence régional au service des Picards et attractif pour les professionnels de santé.Le projet du Nouveau CHU Amiens-Picardie contribue à la réalisation de cet objectif stratégique.

 

Une modernisation et une restructuration complète de l’offre de soins en Médecine, Chirurgie et Obstétrique

La structure du CHU Amiens-Picardie rendait complexe le déploiement optimum de nouvelles modalités d’organisation : 4 sites dispersés sur l’agglomération dont un site pavillonnaire, démultiplication voire doublonnement des éléments de plateaux techniques (4 sites opératoires et de radiologie…), conception architecturale ancienne, dispersion des énergies, lisibilité difficile pour les patients, organisation logistique complexe… Le CHU a donc décidé de regrouper d’ici fin 2016 son offre de Médecine, Chirurgie et Obstétrique sur 2 sites. Entre septembre et novembre 2014 a débuté la première étape du regroupement, avec l’installation de deux tiers de l’offre de soins sur le nouveau bâtiment, et le maintien d’un tiers de l’offre sur l’hôpital nord pendant la phase de réhabilitation d’une partie du site sud. Grâce à la construction d’un bâtiment neuf de plus de 120 000 m² et à la réhabilitation de l’actuel bâtiment de l’hôpital sud, l’ensemble des activités Médecine, Chirurgie et Obstétrique seront regroupées fin 2016 sur le site sud, le site de Saint-Victor conservant les activités de moyen et long séjour gériatrique, ainsi que les soins palliatifs.

 

Fluidifier au maximum le parcours des patients

Un certain nombre d’outils sont mis en place :

LA SIGNALÉTIQUE retenue est simple, rassurante, lisible et facilement repérable grâce à la création d’un principe graphique cohérent, intégrant différents niveaux de lecture. Pour s’adresser à ses différents publics, le CHU a notamment choisi une signalétique spécifique pour les services de pédiatrie utilisant des codes graphiques et des pictogrammes adaptés aux enfants.

Les patients bénéficieront de l’installation de GESTIONNAIRES DE FILE D’ATTENTE, qui permettront de faciliter et d’optimiser les formalités administratives d’accueil

LE RAPPEL DES RENDEZ-VOUS PAR SMS sera conforté et étendu.

 

Améliorer le confort et l’accueil des patients

Sont également proposés :

UNE BOUTIQUE ET UNE CAFÉTARIA NEUVES, offrant de nouveaux services :
– bar à salade,
– bar à soupe,
– relai colis,
– paniers de légumes,
– conciergerie,
– fleurs,
– etc.

Des services aux usagers :
– télévision,
– téléphone,
– internet,
– tablettes

UNE MAISON DES USAGERS, qui regroupera toutes les associations de patients et sera un espace d’accueil et d’échanges entre les associations, les patients et leur entourage.

 

Optimiser la prise en charge des patients :
une organisation de soins entièrement revisitée

DES UNITÉS DE SOINS REPENSÉE :
les 800 lits et places s’organisent en unité de soins qui disposent chacune d’une capacité d’environ 28 lits Une attention toute particulière a été portée à la proportion des chambres particulières à 1 lit (75 % dans les bâtiments neufs) afin de répondre aux besoins d’intimité et de tranquillité des patients.

UN REGROUPEMENT DES PLATEAUX TECHNIQUES : imagerie, urgences, soins critiques, blocs opératoires, endoscopies.

UNE ADAPTATION DES ORGANISATIONS DES SERVICES AU X ATTENTES DES PATIENTS :
– création d’une Unité Médico-Chirurgicale Ambulatoire (UMCA),
– regroupement des chimiothérapies sur le Centre Régional et Universitaire de Cancérologie (CeRUC),
– augmentation du nombre de chambres à un lit (plus de 75% du total)
– et une refonte totale des parcours patients pour plus de fluidité.

DES OUTILS LOGISTIQUES DE POINTE POUR OPTIMISER LES FLUX :
– Tous les types d’approvisionnement (médicaments, dispositifs médicaux, linge, repas, archives …) seront acheminés via des « tortues » (Automatic Guided Véhicles) dans les services de soin.
– De même les prélèvements pour analyse biologique seront acheminés vers le Centre de Biologie Humaine par un système de pneumatiques automatisés, ce qui évite aux équipes de se déplacer entre les bâtiments.