Notre actualité

  • Merci, merci et encore merci !

    Le CHU Amiens-Picardie vous remercie de vos nombreux messages de soutien, offres de services et propositions de dons ! Cet élan de générosité nous est fort utile et vos soutiens sont très appréciés par chacun des professionnels hospitaliers (soignants, médicaux, techniques et administratifs).

    Nous partageons nos efforts et nos missions avec l’ensemble des professionnels de santé et les acteurs qui sont investis dans la gestion de cette crise sanitaire.
    Pour de raisons pratiques, nous ne pouvons pas toujours mettre en place les circuits logistiques pour des dons matériels en petites quantités et nous ne souhaitons pas provoquer des sorties contraires à l’obligation de confinement. C’est pourquoi, nous vous invitons parfois à proposer certains dons en toute proximité de votre domicile, aux libéraux, pompiers ou forces de l’ordre qui ont tout autant besoin que les hospitaliers, de se protéger.

    VOUS AVEZ ENVIE DE NOUS AIDER ?
    solidariteCOVID@chu-amiens.fr

     

    Nos sincères remerciements vont à tous ceux qui ont manifesté leur solidarité : particuliers, libéraux, associations, administrations et entreprises pour tous vos messages, vos petits ou grands gestes, une fois ou régulièrement, individuellement ou collectivement et en particulier à :

    Boulangerie Cerise, Boulangerie Nature de Pain, Boulangerie Bocquillon, Confiseur Chocolatier Jean-Alexandre TROGNEUX, Pâtissier L’Atelier, Maxime Boulangerie, Collectif de restaurateurs menés par chefs Marc-Etienne MONT du Vivier et Marc HAMMANI du Bouchon, Epicerie italienne, Sushi Doré, Save Our Stomac (SOS), Gourmet Réception, Pik and Crok traiteur, Julien PLANCHON fromager et Mealk, Place ô marché, Mozaique Pizza Amiens, Domino’s pizza, Pizza Hut Amiens, Biocoop, Association des hortillons, Carrefour Market, Leclerc Rivery, METRO Amiens, Auchan Dury, Métarom, FOREO SAS, MASCF, Crédit Agricole, Enedis, Boulangerie Le Fournil de mon enfance, Bistrot La Pena, Neal Staadal de Nomad chef at Home, La Poissonnerie Dupuis, Aux 4 saisons, Sebastien Pocholle Traiteur, la Mamma Mia, Coursiers Bee Fast, Mc Donalds Amiens 3 cailloux et Glisy, Centre commercial GRAND A, Géant Casino…

    Météo France, VALEO, Nutribio (groupe SODIAL), CIT DESSAINT, AMSOM-Habitat, Direction Départementale des Finances Publiques de la Somme, NEXANS France, Office Français de la Biodiversité, NORIAP, SARL HERMANN, Le Paraclet, Lycée Edouard BRANLY, ALLOGA, Pharmacie DEMOULIN, Ets Delestrez, CLARINS, FLORENSUC, BUFFALO GRILL, UPJV, Picardie Réception, Groupe TOTAL, ORANGE, BOULANGER, LA POSTE, Agence KILOUTOU Longueau, SODEKA, SNCF, Huawei, EHPAD Marie-Marthe, Etablissement DELATTRE Christophe, Withings, NOCIVIS Solutions, Société 3M, ENGIE…

    Association Artéphile, Santé Mobilité Services, Collectif TuN’esPasSeul, la classe de CM1-CM2 de l’école publique de Méaulte, la classe de CE1 de l’école primaire de Croixrault, IMMOPLUS, Association de supporters de l’Amiens SC Tribune Nord….

    (liste exhaustive qui s’enrichie de jours en jours !)

    Et un merci spécial aux enfants et artistes en herbe (et leurs messagers les parents) qui donnent le sourire aux personnels avec leurs dessins !

     

  • On a besoin de vous !

    Dans ce contexte particulier de crise sanitaire contre le Coronavirus COVID-19, vous êtes nombreux particuliers, indépendants ou entreprises à proposer votre soutien aux personnels et à l’hôpital. Nous vous en remercions sincèrement.

    Matériels médicaux

    Le CHU Amiens-Picardie a particulièrement besoin de dons de matériels médicaux :
    – masques (cartons fermés)
    – tenues à usage unique
    – tensiomètres brassards 
    – saturomètres
    – thermomètres à infrarouge
    – stéthoscopes

    ENVOYER UN EMAIL
    solidariteCOVID@chu-amiens.fr

    Pour des raisons pratiques, nous ne pouvons mettre en place des circuits logistiques et provoquer des sorties contraires à l’obligation de confinement. Pour des petites quantités de masques ou tenues à usage unique, nous vous invitons à proposer vos dons en toute proximité de votre domicile, aux libéraux de la médecine de ville qui ont tout autant besoin que les hospitaliers, de se protéger pour vous soigner.

     

    Recrutement

    Le CHU Amiens-Picardie remercie sincèrement des candidats qui postulent en masse pour venir en renfort des équipes hospitalières. Certains postes et besoins sont ainsi déjà pourvus (les candidats seront sollicités ou informés au fur et à mesure).

    L’appel à candidatures est toujours en cours sur les profils :
    – Infirmier Diplômé d’Etat
    – Infirmier Anesthésiste Diplômé d’Etat
    – Aide-soignant
    – Agent des services hospitaliers

    Merci de confier CV et copie des diplômes.

    ENVOYER UN EMAIL
    recrutement@chu-amiens.fr

     

    Et pour chacun : un seul message RESTEZ CHEZ VOUS !

  • Coronavirus 2019 n-Cov

    En application des instructions nationales, l’ARS, les SAMU et les services d’infectiologie ont pris, et adaptent en continu, les dispositions permettant de repérer et prendre en charge les patients qui relèveraient de la filière coronavirus 2019 Covid-19.

    situation au CHU Amiens-Picardie

    Le CHU Amiens-Picardie – établissement de 1ère ligne – est organisé pour accueillir des patients suspects, cas possibles ou cas confirmés de coronavirus COVID-19.  Les patients dans ces différentes situations sont pris en charge en toute sécurité dans les zones dédiées.

    Annulation des rdv non-urgents
    (sauf cancérologie et maternité)

    L’évolution de la situation épidémiologique du COVID-19 se traduit par le besoin de mobiliser les équipes médico-soignantes et des espaces d’accueil. Aussi, le CHU Amiens-Picardie est contraint d’annuler et déprogrammer un certain nombre de consultations ou interventions chirurgicales non urgentes :
    – les consultations non urgentes, sauf les consultations de cancérologie et de la maternité
    – les interventions chirurgicales non urgentes

    Les patients concernés par ces annulations sont contactés par le CHU par SMS ou téléphone. Ils sont invités à ne pas appeler ni encombrer le standard.

     

    InterdiCtion  des visites

    Conformément aux recommandations ministérielles, et afin de protéger nos patients du Covid-19 qui serait transmis par des visiteurs éventuellement porteurs du virus, les visites sont interdites jusqu’à nouvel ordre sauf cas exceptionnel sur dérogation médicale.

    L’accompagnant en pédiatrie reste autorisé.

     

    Annulation des animations / colloques / formations

    En application des directives gouvernementales dans le cadre de la situation sanitaire liée à l’épidémie COVID-19, le CHU Amiens-Picardie a annulé tous les événements publics, toutes les réunions et formations programmées au sein de l’hôpital.

     

    Recommandations

    Quel comportement adopter face au coronavirus ?

    Si je n’ai pas de symptômes et que je n’ai pas eu de contact étroit avec un cas COVID-19 :

    - j’applique simplement les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades).

     

    Si je n’ai pas de symptôme mais que j’ai eu un contact étroit ou je vis avec une personne malade du COVID-19 :

    - je m’isole à domicile, je réduis strictement mes sorties sauf pour ravitaillement alimentaire, j’applique les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades), je prends ma température 2 fois par jour et j’auto-surveille les symptômes de la maladie

    - j’opte pour le télétravail.

     

    Si je suis un professionnel de santé ne présentant pas de symptômes mais que j’ai eu un contact avec une personne malade du COVID-19 en l’absence de mesures de protection appropriées :

    - je m’auto-surveille en prenant ma température 2 fois par jour

    - j’applique les gestes barrières (je me lave les mains très régulièrement, je tousse et j’éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique, je salue sans serrer la main et j’évite les embrassades)

    - je porte un masque sur mon lieu de travail et avec les malades

    - je contacte un médecin et me fait tester systématiquement en cas d’apparition de symptômes.

     

    Si j’ai des symptômes évocateurs de COVID-19 (toux, fièvre, difficultés respiratoires) :

    - j’appelle mon médecin traitant, je n’appelle le 15 que si j’ai des difficultés respiratoires ou si j’ai fait un malaise

    - je m’isole strictement à domicile.

    - je me fais tester uniquement si je suis une personne fragile ou à risque, si je présente des signes de gravité, si je suis déjà hospitalisé, si je suis un professionnel de santé, si je suis une personne fragile en structure collective (EPHAD, handicap). Si je n’appartiens à aucune de ces catégories, un médecin effectue le diagnostic sur signes cliniques. Les tests en ambulatoire sont possibles.

    Faut-il porter un masque ?

    Le port du masque chirurgical n’est pas recommandé sans présence de symptômes. Le masque n’est pas la bonne réponse pour le grand public car il ne peut être porté en permanence et surtout n’a pas d’indication sans contact rapproché et prolongé avec un malade.

    Comme pour l’épisode de grippe saisonnière, les "gestes barrières" sont efficaces.

    Quels sont les gestes barrières ?

    Face au coronavirus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

    - Se laver les mains très régulièrement
    - Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
    - Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades
    - Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
    - Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

    Pour plus d’informations

    Numéro vert gratuit réservé à toutes les questions qui ne concernent pas la santé :

    0 800 130 000
    (7j/7 24h/24)

    Numéro public d’information régionale a également été mis en place pour répondre à toutes les questions des habitants des Hauts-de-France directement concernés par ces cas de coronavirus :

    03 20 30 58 00
    (7j/7 de 8h30 à 21h)

    Uniquement en cas de fièvre, toux et difficultés respiratoires pour un avis médical :

    15
    (7j/7 24h/24)

     

  • 1ère mondiale en chirurgie pédiatrique

    L’équipe de chirurgie pédiatrique du CHU Amiens-Picardie a confirmé une nouvelle première mondiale en opérant des enfants de ligaments croisés avec assistance robotisée.

    Le but de cette nouvelle technique opératoire est de planifier et guider les gestes chirurgicaux avec un maximum de précision, permis par l’assistance robotisée. Le nouveau ligament « greffe » doit être inséré à la place de l’ancien ligament rompu, dans des tunnels percés dans le fémur et le tibia. La réalisation de ces tunnels est une des étapes importantes. Le but de cette nouvelle technique opératoire assistée par robot chez l’enfant, est de positionner au mieux ces tunnels en évitant les zones de croissance du fémur.

    L’expertise de l’équipe menée par les Dr François DEROUSSEN, chirurgien orthopédique pédiatrique, le Pr Richard GOURON chirurgien orthopédique pédiatrique et le Pr Michel LEFRANC neurochirurgien, aidés de l’équipe du bloc opératoire (médecins anesthésistes, infirmiers de bloc opératoires, infirmiers anesthésistes et manipulateurs en radiologie) et de l’assistance robotisée, ont permis de réaliser la reconstruction du ligament croisé antérieur chez 3 enfants.

    Avant l’obtention de ces accords réglementaires, l’équipe a mis au point la technique en simulation au centre de pédagogie active SimuSanté® (CHU Amiens-Picardie et Université de Picardie Jules Verne), au sein de l’institut fédératif de recherche GRECO (Groupe d’Etude en Chirurgie rObotisée de l’Université de Picardie Jules Verne).

  • L’intelligence artificielle pour gérer les flux des urgences

    Le projet 3P-U pour Prédiction du Parcours Patient aux Urgences, a pour objectif d’anticiper les ressources hospitalières nécessaires pour chaque patient à partir de son passage aux urgences en utilisant les données des dossiers informatisés : soit mieux gérer les flux de patients aujourd’hui supérieur à 60 000 passages annuels aux urgences adultes au CHU Amiens-Picardie. Cette prédiction diminuerait ainsi les attentes aux urgences particulièrement délétères pour les sujets vulnérables et limiterait les hébergements.

    3P-U est développé par le services des urgences du CHU Amiens Picardie, en collaboration avec la direction des services numériques et le laboratoire MIS de l’Université Picardie Jules Verne.

    L’analyse de près de 200 000 passages aux urgences depuis 2014 a permis le développement d’un algorithme prédictif. L’analyse des données et la construction d’un modèle a débuté. A partir du recueil de données informatisées recueillies dès l’entrée aux urgences, un ensemble d’opérations ordonné suivi dans l’ordre (l’algorithme) a été défini permettant une meilleure anticipation du parcours du patient accueilli.

    Ce programme est en cours d’évaluation depuis novembre 2019 au CHU Amiens-Picardie et permettra bientôt de mesurer le bénéfice apporté sur la prise en charge des patients.

    EN SAVOIR +
    Dr Emilien ARNAUD, chef de projet service des urgences adultes 
    Sébastien FLOREK, DSN CHU Amiens-Picardie

  • Transplantation rénale : nouvelles techniques biologiques pour limiter les risques

    Des techniques biologiques spécialisées sont développées par le CHU Amiens-Picardie pour limiter les rejets et donc améliorer la réussite des greffes de rein (soit le remplacement du rein malade par un rein prélevé sur un donneur). Il est possible de prédire en pré-transplantation ou de suivre en post-transplantation ces risques de rejet et la bonne acceptation par l’organisme receveur, qui conditionnent la réussite d’une transplantation rénale.

    Parmi ces techniques biologiques qui sont fondamentales dans la prévention des risques, le laboratoire d’Histocompatibilité du CHU étudie précisément le profil des anticorps anti-HLA, présents chez le receveur en pré-transplantation ou apparaissant en post-transplantation.

    L’insuffisance rénale chronique (IRC) est une maladie silencieuse des reins prise en charge au CHU Amiens-Picardie jusqu’au stade terminal nécessitant la mise en place de traitement de suppléance par dialyse ou de transplantation rénale – le traitement demeurant le plus efficient pour ces patients.

    03 22 08 70 00

  • Handiconsult’ : 979 consultations facilitées en 1 an !

    Handiconsult’ a été créé en janvier 2019 pour permettre à toute personne en situation de handicap d’avoir accès à des consultations de spécialistes : gynécologie, ORL, ophtalmologie et soins dentaires.

    L’objectif de cette cellule est de répondre aux trop nombreuses difficultés d’accès aux soins des personnes porteuses d’un handicap moteur, sensoriel, psychique ou mental, du fait de locaux ou matériels non accessibles, d’une pratique du soin non adaptée aux problèmes du patient.

    Handiconsult’ facilite les consultations des personnes présentant un handicap ; en préparant la consultation tant sur le plan matériel qu’humain mais aussi en coordonnant des réseaux de spécialistes qui adaptent leur pratique à ces patients.

    Les consultations ont débuté au CHU Amiens-Picardie et à l’Espace Santé Maurice Ravel à Amiens Nord spécifiquement pour la gynécologie. Leur développement prévoit l’intégration dans ce réseau des spécialistes libéraux voire de professionnels de santé tels que les sages-femmes et les orthoptistes pour élargir l’offre de soins et la proposer au plus près des patients.

    Projet appuyé par l’ARS Hauts-de-France et de l’appui de nombreux partenaires.

  • Une nouvelle plateforme de régulation périnatale

    Destinée à réguler les transferts entre hôpitaux des femmes enceintes, des femmes ayant accouché ou des nouveau-nés, une nouvelle Cellule Régionale de Régulation Périnatale a vu le jour le 2 janvier 2020 au sein du CHU Amiens-Picardie.

    Cette plate-forme offre l’avantage d’améliorer la coordination et l’organisation des transferts entre les différents hôpitaux de la région du sud des Hauts-de-France.

    Cette nouvelle cellule de régulation répond à un numéro d’appel unique, dédié aux hôpitaux ayant une activité de périnatalité.
    L’antenne de régulation périnatale du CHU Amiens-Picardie est fonctionnelle 24H/24 et 7J/7.

    Elle s’inscrit dans un dispositif régional de régulation périnatale des transferts Hauts de France et travaille en collaboration avec l’antenne Lilloise située au CHU de Lille qui assure la couverture des hôpitaux du nord des Hauts-de-France, dans les mêmes conditions, avec des objectifs partagés et des procédures communes.
    Une équipe de quatre sages-femmes animent cette cellule.

  • Verser sa taxe d’apprentissage aux centres de formation du CHU

    Le CHU Amiens-Picardie 1er employeur de l’ancienne Picardie, s’est positionné en acteur incontournable de la formation en santé, en proposant une des offres de formation les plus riches sur le territoire avec 14 écoles et instituts de formation de professionnels de santé, un centre d’enseignement des soins d’urgence et le centre de pédagogie active et simulation en santé.

    En versant leur taxe d’apprentissage aux centres de formation du CHU Amiens-Picardie, les entreprises investissent pour l’avenir et la formation des soignants.

    Elles participent ainsi à l’achat de nouveaux équipements : une table d’anatomie numérique à l’usage de l’ensemble des étudiants en santé, un équipement d’imagerie médicale pour simuler des parcours de soins et permettre l’apprentissage de la radioprotection et gestion du risque professionnel et public ou encore des équipements de rééducation et mobilisation des patients….

    Le versement de cette taxe passe par l’intermédiaire d’organismes collecteurs agrées ou habilités avant le 28 février 2020.

  • Certification de l’ensemble des activités de recherche !

    Une première dans un hôpital français

    L’ensemble de l’organisation et des composantes de recherche du CHU Amiens-Picardie a été certifié fin décembre 2019. L’organisme certificateur AFNOR a évalué et reconnu l’efficacité et la qualité des activités de recherche. Elle apporte également une visibilité renforcée sur le plan national et international pour les projets de recherche réalisés au CHU Amiens-Picardie.

    Le Département de la Recherche du CHU Amiens-Picardie et les structures d’appui à la Recherche ont engagé une démarche qualité conjointe, soit un périmètre inédit et original. Si nombre d’établissements de santé sont certifiés structure par structure, c’est la première fois qu’un établissement de santé certifie l’ensemble de ses activités de recherche selon le référentiel ISO 9001 version 2015.