Notre actualité

  • Prise en charge des maladies rares au CHUAP : informations le 28 février

    A l’occasion de la journée internationale des maladies rares, les professionnels du CHU Amiens-Picardie proposent différentes rencontres sur le sujet des Maladies Rares et déficience intellectuelle le mercredi 28 Février 2018.

    Informations, témoignages et conférences sont proposées librement et gratuitement
    de 10h à 18h sur le site sud de l’hôpital. Entrée libre et gratuite.

    Informations pour tous de 10h à 15h dans le hall du bâtiment principal (site sud du CHU Amiens-Picardie
    → Stands d’informations animés par des professionnels et des associations de patients
    → Ateliers, jeux autour de la génétique pour les enfants et les adultes

    Conférences de 15h à 18h à l’Auditorium (bâtiment principal)
    La parole aux médecins : conférences
    → Génétique et déficience intellectuelle : la démarche diagnostique
    → Un exemple spécifique : le syndrome de Di George
    La parole aux patients : témoignages de patients et représentants de structures partenaires «Vivre avec une maladie rare : comment s’entourer»

    Cette journée est organisée par le Service de Génétique Clinique et Oncogénétique du CHU Amiens-Picardie,
    Centre de Référence des Maladies Rares.

    Le CHU Amiens Picardie est reconnu et mobilisé sur 19 des 23 filières maladies rares en France.
    Il dispose d’un Centre de Référence des Maladies Rares (CRMR)

    Le Centre de Référence des Maladies Rares pour les Anomalies du Développement Embryonnaire et Syndromes Malformatifs Nord de France (associé au centre de référence du CHU de Lille) et de 50 Centres de Compétences Maladies Rares (CCMR) qui s’attachent à prendre en charge et à suivre les patients atteints de maladies rares à proximité de leur domicile. Ces structures jouent un rôle de diagnostic et tentent de proposer la meilleure offre de soins en lien avec les centres de référence. Chaque jour, notre CHU poursuit ses efforts pour que les patients touchés par ces pathologies profitent, au plus vite, des progrès de la recherche.

    Renseignements :
    CLAD@chu-amiens.fr
    Tél. 03 22 08 75 90
    EN SAVOIR + : consulter les activités de référence et les 19 filières dans lesquelles le CHU Amiens-Picardie est investi

  • Conférence grand public : Innovations médicales réalisées à Amiens

    Mardi 13 février 2018
    Espace Dewailly Amiens à 18h

    INTRODUCTION
    Annie VERRIER, adjointe au maire chargée de la Santé et du Bien-Vivre

    ANIMATION
    Raifah MAKDASSI, conseillère municipale rattachée à la santé
    Patrick KERROS, responsable du service de santé publique de la Ville d’Amiens

    • Docteur Alexandre COUTTE
    Chef de service d’Oncologie Radiothérapique
    Le Cyberknife® : prise en charge plus ciblée des petites tumeurs cancéreuses

    • Professeur Fabrice WALLOIS
    Chef du service Explorations Fonctionnelles du Système Nerveux Pédiatrique
    Enregistrement de l’activité cérébrale dans la prise en charge des prématurés.

    • Emma GENNAI, Hypnothérapeute
    Quand l’hypnose entre dans l’univers hospitalier !

    • Professeur Richard GOURON,
    Chef du service chirurgie de l’enfant
    • Docteur François DEROUSSEN,
    Chirurgien orthopédique pédiatrique
    • Docteur Michel LEFRANC, Neurochirurgien
    Chirurgie robotisée et simulation pour soigner une scoliose grave

    • Professeur Johann PELTIER,
    Chef du service de neurochirurgie
    Mal de dos : nouvelle technique opératoire plus confortable

  • Un simulateur 3D pour former en onco-radiothérapie

    Un équipement exceptionnel et rare de réalité virtuelle destiné à la formation en radiothérapie est installé à Amiens, dans le centre de simulation en santé, SimUSanté®.

    Le simulateur 3D est au service des apprentissages et de la sécurisation des soins d’onco-radiothérapie. Il participe à la formation des professionnels de santé qui par la maitrise de l’outil, sauront également mieux expliquer le traitement des tumeurs aux patients.

    Grâce au simulateur, les apprenants équipés de lunettes 3D, sont immergés dans un environnement virtuel conforme aux installations professionnelles. Une bibliothèque de cas cliniques permet la maitrise progressive des situations complexes.

    Le simulateur d’onco-radiothérapie vise particulièrement la formation des étudiants manipulateurs. C’est aussi une ressource pour l’ensemble des professionnels de santé et des étudiants en médecine et physique médicale.

    La gestion des risques et la sécurisation des pratiques est une préoccupation essentielle.

    60 formateurs expérimentés en électroradiologie médicale, évalueront la première séance de formation sur ce nouvel équipement les 1er et 2 février 2018 à l’Institut de Formation de Manipulateurs d’Electroradiologie Médicale du CHU Amiens-Picardie à l’occasion des journées pédagogiques nationales des centres de formation IFMEM.

    Cet équipement est installé sur le site sud du CHU Amiens-Picardie, au sein de SimUSanté®, le plus grand centre polyvalent en Europe dédié à la simulation en santé. Il permet la formation de l’ensemble des professionnels de santé grâce à 4000 m² d’espace pédagogique contextualisé.

    Cette nouvelle acquisition a bénéficié d’un cofinancement de la Région Hauts-de-France.

    Après le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), c’est un des rares équipements de réalité virtuelle destiné à la formation en radiothérapie en France.

  • Vigilance usurpation d’identité : faux appels au nom du CHU !

    Des patients ont été contactés par téléphone pour des questions de couverture santé par des personnes se présentant au nom de l’hôpital d’Amiens.

    Le CHU Amiens-Picardie vous invite à rester prudents et ne pas y répondre : nous n’effectuons en ce moment aucune enquête de ce type.

    Par ailleurs, l’établissement ne contacte jamais ses patients par téléphone pour collecter des données sur leur mutuelle : cette démarche se fait par courrier.

    Contact 03 22 08 83 49 (de 8h30 à 17h)
    directionaffairesjuridiques@chu-amiens.fr

  • Printemps Pédagogique en Sciences de la Santé 2018 : inscriptions ouvertes

    SimUSanté® organise les lundi 19 et mardi 20 mars 2018 la nouvelle édition du Printemps pédagogique en Sciences de la Santé.

    Conférences d’experts internationaux et nationaux :
    • Pr Denis Bédard, Pr Jacques Tardif, Université de Sherbrooke
    • Pr Marcel Lebrun, Université de Louvain
    • Pr Dieudonné Leclercq, Université de Liège
    • Pr Bertrand Monthubert, Université de Toulouse
    • Laurent Heurley, Université Picardie Jules Verne

    Echanges de pratiques pédagogiques en ateliers :
    – patient simulé,
    – place du jeu dans l’apprentissage,
    – débriefing difficile,
    – trucs et astuces en simulation,
    – improvisation théâtrale,
    – technicien dans un centre de simulation…

    Places limitées – droits d’inscription 130 €

    Contact et inscription : simusante@chu-amiens.fr

    Consulter le site de SimUsanté http://simusante.com/printemps-pedagogique-sciences-sante-2018/

  • Innovation pour le traitement du cancer

    Le CHU Amiens-Picardie vient d’inaugurer, en janvier 2018, deux nouveaux équipements plus efficaces pour le diagnostic et le traitement des cancers.

    Ces équipements appuient ainsi les avancées scientifiques et expertises des professionnels du CHU Amiens-Picardie, pôle de référence régional de lutte contre le cancer.

    Les patients peuvent bénéficier de nouvelles prises en charge grâce à une  technologie innovante d’imagerie en médecine nucléaire, toujours plus précise et moins irradiante (TEP Scan nouvelle génération, 1er en CHU exclusivement) et d’un équipement de radiothérapie stéréotaxique de dernière génération (3è CyberKnife® en CHU, 15e en France et 348e dans le monde).

     

    Le TEP-Scan, nouvelle génération est une technique d’imagerie toujours plus précise et moins irradiante

    Ce nouvel équipement de Tomographie à Emission de Positons (TEP) de technologie totalement numérique, est nettement plus sensible. Les examens sont donc plus courts (un examen corps entier en 15 minutes) et moins irradiants (40% de réduction de dose de rayons x pour le patient). Il offre une qualité d’image supérieure (pour un meilleur diagnostic ou bilan d’extension en cancérologie).

    Cette méthode d’imagerie médicale pratiquée par les spécialistes en médecine nucléaire permet de mesurer en trois dimensions l’activité métabolique d’un organe grâce aux émissions produites par des positons issus d’un produit radioactif injecté (glucose marqué au Fluor 18 le plus souvent).

    Il offre des nouvelles perspectives de prise en charge notamment en cancérologie, mais aussi pour la recherche en santé.

    Il est installé dans un nouvel espace sur le site sud (bâtiment TEP, entrée secondaire du CHU).

     

    Le CyberKnife®, une nouvelle technique de traitement pour les petites lésions tumorales

    Le service de radiothérapie du CHU Amiens-Picardie propose ce traitement depuis fin 2016. Le CyberKnife® permet de prendre en charge des tumeurs localisées ou à un stade précoce généralement en une à 5 séances (au lieu de 10 à 30 séances traditionnellement) avec une efficacité redoutable et une excellente tolérance.

    Cette nouvelle solution de radiothérapie stéréotaxique proposée aux patients, permet avec une précision infra millimétrique, de mieux cibler les petites et moyennes lésions, cancéreuses ou non, intra et extra crâniennes, mobiles et non mobiles.

    Les indications de départ concernent les tumeurs cérébrales et rachidiennes, puis seront étendues à des organes en mouvement (foie, poumon) puisque l’appareil dispose d’un système permettant une irradiation asservie à la respiration (suivant le rythme de respiration du patient). Il  traite actuellement 200 patients par an avec un objectif à 350 par an lorsque l’ensemble des indications sera couvert.

    La prise en charge des patients repose sur une concertation pluridisciplinaire : cancérologues, radiothérapeutes, neurochirurgiens, radiologues, médecins spécialistes d’organes, physiciens médicaux et manipulateurs en électroradiologie.

    Ce nouvel équipement est installé sur le site sud (bâtiment radiothérapie, entrée secondaire du CHU).

  • Dépistage du cancer du col de l’utérus du 22 au 26 janvier 2018 19 lieux ouverts sur rdv dans la Somme

    Pour la 4ème année, de nombreux professionnels de santé de la Somme proposent du lundi 22 au vendredi 26 janvier 2018 le dépistage du cancer du col de l’utérus et un accès sans frais à la réalisation d’un frottis.

    Le cancer du col est un cancer évitable par la simple réalisation de frottis cervico-utérins et éventuellement par le traitement des lésions repérées grâce au frottis (conisation).
    La prévention est donc facile et possible contre le 2ème cancer de la femme jeune dans le monde.

    Cette semaine de prévention est ouverte aux femmes de 25 à 65 ans.
    Dès le 16 janvier 2018, elles peuvent appeler au 03 22 93 32 45 pour fixer un rendez-vous avec une sage-femme ou un gynécologue.

    Les 19 centres de prélèvement accueilleront les femmes au plus proche de leur domicile, dans les centres hospitaliers et dans certains cabinets de sages-femmes libérales :

    Abbeville : service de gynécologie du Centre Hospitalier
    Ailly-sur-Noye : Florence GRESSIER, Sage-femme libérale
    Albert : Aurélie TORCHY, Sage-femme libérale
    Amiens : service de gynécologie du CHU Amiens-Picardie, auprès de Béatrice HUNET et Yanick LEFLOT, médecins libéraux à l’Espace Santé Maurice Ravel et auprès de 3 sages-femmes libérales : Hélène LEROY, Christelle GOUBET et Camille MATSAR
    Corbie : Centre Périnatal de Proximité
    Doullens : Centre Périnatal de Proximité
    Ham : Centre hospitalier
    Liomer : Carole BARELLE, Sage-femme libérale
    Montdidier : Centre Périnatal de Proximité
    Péronne : service de gynécologie du Centre Hospitalier et auprès de Annie IRJUD, Sage-femme libérale
    Poulainville : Solène MASCRET, Sage-femme libérale
    Roye : Marie SEGONI, Sage-femme libérale
    Saint-Riquier : Annie TRAULLE, Sage-femme libérale
    Salouël : Stéphanie MARCQ, Sage-femme libérale
    Vignacourt : Solène MASCRET, Sage-femme libérale

    Le taux de couverture du dépistage est très faible dans le département de la Somme avec une incidence des lésions précancéreuses et cancéreuses très supérieures à celle des autres départements de France.
    Un autre moyen de prévention est la vaccination anti HPV dont les avantages sont à ce jour, parfaitement établis en tant que démarche synergique à la réalisation du dépistage cytologique.

    Comité d’organisation :
    – La ligue Contre le Cancer,
    – Adema 80,
    CPAM de la Somme,
    – le CHU Amiens-Picardie (et l’école des sages-femmes),
    – les médecins gynécologues et sages-femmes libérales et la Ville d’Amiens.

  • Qui et comment orienter dans les nouvelles filières gériatriques ?

    RÉSERVÉE AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ

    Le CHU Amiens-Picardie organise une nouvelle soirée dédiée aux professionnels de santé et à la médecine de ville le mardi 19 décembre à partir de 19h45 sur le thème des nouvelles filières gériatriques.

    Pr Frédéric BLOCH, chef de service gériatrie, animera avec ses équipes une conférence en trois temps

    • Qui et comment orienter dans les nouvelles filières gériatriques
    • La filière des urgences (Unité Transitoire d’Aval Gériatrique)
    • La filière des troubles du comportement

    Les professionnels de la filière ambulatoire gériatrique, le service de soins de suite et de réadaptation (SSR) et le secteur des soins de longue durée (SLD) animeront des stands d’information.

    CHU-Amiens-Picradie_Soiree-professionnels-de-sante_Filiere-Geriatrique_invitation-19-decembre-2017 CHU-Amiens-Picradie_Soiree-professionnels-de-sante_Filiere-Geriatrique_invitation-19-decembre-2017-2
  • Première lobectomie hépatique gauche réalisée en ambulatoire au CHU Amiens-Picardie

    Le CHU Amiens-Picardie a effectué le 22 novembre 2017 une opération très rare en France et dans le monde : l’exérèse en ambulatoire, de deux segments d’un foie malade sous cœlioscopie. Cette nouvelle méthode permet en toute sécurité, un retour au domicile précoce du patient.

    Ce parcours « court et allégé » mais aussi hyper sécurisé de prise en charge de tumeur cancéreuse, profite au patient qui a rejoint son domicile le soir-même, entouré de sa famille et en contact avec une infirmière par téléphone dès le lendemain.

    Cette nouvelle expertise proposée s’inscrit dans la démarche d’innovation ambulatoire portée par les professionnels du CHU Amiens-Picardie.

     

    Le service de chirurgie digestive du CHU Amiens-Picardie souhaite proposer ce type de prise en charge à 25 patients par an.

     

  • EPIONE : le futur campus santé numérique des Hauts-de-France

    L’Université de Picardie Jules Verne (UPJV) et SimUSanté® (centre de simulation en santé du CHU Amiens-Picardie) construisent un campus « numérique » dédié à la formation aux métiers de la santé.

    L’objectif du projet EPIONE (Environnement Partagé, Innovant, Ouvert, Numérique et Evolutif) est de proposer à tous les publics, aidants, formateurs, étudiants, professionnels de santé…un accès facile, en tous lieux (à distance) et de manière personnalisée, à l’ensemble des formations en lien avec la santé. Des nouveaux parcours et cursus pourront être progressivement proposés en fonction des évolutions des besoins en santé (autonomisation, soins à domicile, ambulatoire, vieillissement..)

    Les compétences en santé mutualisées et partagées, des nouveaux outils collaboratifs et pédagogiques (type serious game, autoformation, simulation, pédagogie inversée….) seront mis à disposition de tous les publics intéressés par :
    l’apprentissage du numérique, de l’économie sociale et solidaire, juridique, sciences humaines et sociales, activités physiques adaptées.

    Ce projet s’appuie la collaboration de l’UPJV, du CHU Amiens-Picardie et de SimUSanté®, du Rectorat, du Cluster esanté, du GCS esanté et de l’association pour la promotion du tutorat en sciences de la santé.

    Cette restructuration profonde du paysage de la formation en santé dans les Hauts-de-France qui doit dynamiser la formation tout au long de la vie et la formation citoyenne, sera menée d’ici 2027.

    Elle est financée par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) dans le cadre de l’action « Nouveaux cursus universitaires (NCU) » gérée par l’Agence Nationale de la Recherche (Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation).