Notre actualité

  • Prématurés : le CHUAP et le laboratoire GRAMFC* réalisent un enregistrement de l’activité cérébrale d’une précision jamais atteinte en clinique

    Une première mondiale a été réalisée en juillet 2017 par le service d’Exploration Fonctionnelle du Système Nerveux Pédiatrique du CHU Amiens-Picardie, en collaboration avec le laboratoire Inserm UMR 1105, GRAMFC*, de l’Université de Picardie Jules Verne, et la société américaine EGI : un enregistrement électroencéphalographique Haute Résolution (EEG HR) à 128 électrodes chez un nouveau-né prématuré de 30 semaines d’âge gestationnel, d’une précision jamais atteinte en clinique.

    * GRAMFC : Groupe de recherche sur l’Analyse Multimodale de la Fonction Cérébrale,
    Unité de recherche de l’UPJV labellisée Inserm

    L’expertise du CHU Amiens-Picardie et du GRAMFC de l’UPJV est mondialement reconnue dans le domaine de l’analyse de la fonction cérébrale des très jeunes enfants.

    « Aujourd’hui, les hôpitaux pratiquent des EEG sur les nouveaux-nés prématurés avec seulement 11 électrodes. Il y a une dizaine d’années, le CHU Amiens-Picardie a été le premier et le seul au monde à utiliser des casques à 64 électrodes, développés par le GRAMFC en collaboration avec la société Malterre à Moreuil, ce qui nous permettait déjà d’obtenir une meilleure résolution spatiale du signal électrique cérébral », explique le Professeur Fabrice Wallois, directeur du GRAMFC de l’UPJV et chef du service d’exploration fonctionnelle du système nerveux pédiatrique du CHU Amiens-Picardie.

     

    60 EEG HR réalisés chez des enfants, dont la moitié chez le nouveau-né.

    Le service d’exploration fonctionnelle du système nerveux pédiatrique (EFSN pédiatrique) est aujourd’hui le seul service ainsi spécialisé en France et dans le monde.
    Au sein de ce service, 3000 enfants ont bénéficié de la réalisation d’un EEG standard en 2016. Durant cette même période, plus de 60 EEG HR ont été réalisés chez des enfants, dont la moitié chez le nouveau-né.

    Premiere-mondiale-EFSN-pediatrique-CHU-Amiens-Picardie-UPJV-juillet-2017

    Un dispositif plus précis et plus confortable pour le bébé

    En juillet 2017, l’équipe du Professeur Fabrice Wallois (avec entre autres le Docteur Emilie Bourel-Ponchel et le Docteur Mahdi Mahmoudzadeh, et les techniciens et techniciennes du service EFSN pédiatrique) a réussi à améliorer encore ce type d’examen considéré comme émergent dans le domaine des neurosciences et de la neurophysiologie clinique pédiatrique. C’est désormais avec un casque équipé de 128 électrodes, développé en collaboration avec la société américaine EGI, d’une excellente précision spatiale sur le cerveau du bébé, que cet examen pourra être pratiqué au CHU Amiens-Picardie.

    « Ce nouveau dispositif est plus facile à mettre en place, du fait du nombre important d’électrodes couvrant l’ensemble du cerveau du bébé, et il permet d’extraire des informations qui n’étaient pas décelables avec les casques à 11 ou 64 électrodes » précise le Professeur Wallois.

    Ce type d’enregistrement Électro-EncéphaloGraphique Haute Résolution (EEG HR) est un examen indolore et très rapide à mettre en place. Il permet un confort de prise en charge pour le nouveau-né prématuré, notamment avec la disparition de la pâte abrasive nécessaire pour améliorer le contact entre la peau et les électrodes lors des examens « classiques ». Ainsi, l’EEG HR a pour vocation à faire partie intégrante des examens de routine clinique et de recherche au même titre que l’EEG «classique» à 11 électrodes, réalisé quotidiennement au CHU Amiens-Picardie. Il devrait permettre de mieux définir des caractères prédictifs du devenir neurologique des enfants nés prématurés qui constituent une population à haut risque de troubles neuro-développementaux.

     

    De nouveaux outils d’exploration du développement cérébral

    Ces progrès et recherches participent à développer de nouveaux outils d’investigation du fonctionnement cérébral normal au cours du développement et de mieux comprendre les pathologies associées à la prématurité telles que les problèmes de maturation cérébrale, les convulsions, la souffrance neurologique ou l’épilepsie…, premières causes d’handicap de l’enfant.

    Les enregistrements EEG en haute résolution spatiale (128 électrodes) et temporelle (à la milliseconde près) ouvrent de nouvelles perspectives en imagerie cérébrale fonctionnelle chez le nouveau-né prématuré.
    Ils permettent de caractériser de nouveaux neurobiomarqueurs de l’activité cérébrale normale et pathologique au cours du développement ; de localiser ces activités encore immatures par la réalisation d’imageries de source neuronales. Ils permettent de fournir des images de l’activation fonctionnelle, électrique, cérébrale au cours de la maturation, dans les différents stades de vigilance et d’étudier la dynamique de la mise en place des réseaux neuronaux tels que ceux impliqués dans le langage et de préciser ainsi le développement de la connectivité fonctionnelle cérébrale dans des situations fonctionnelles normales et pathologiques chez le nouveau-né prématuré.

     

    Le GRAMFC, une unité de recherche en place depuis plus de 10 ans

    Le Professeur Fabrice Wallois a créé en 2004 le GRAMFC (Inserm/UPJV), une équipe de recherche pluridisciplinaire regroupant :
    – neurophysiologistes,
    – pédiatres réanimateurs,
    – neuropédiatres,
    – gynécologues
    – et spécialistes du traitement de signal.
    Cette unité de recherche travaille sur l’analyse multimodale des dysfonctions cérébrales, notamment chez le nouveau-né. Les travaux de recherche qui y sont menés visent à développer des outils permettant l’analyse simultanée des modifications de l’activité électrique et hémodynamique cérébrale locale dans les situations physiologiques et pathologiques. Le GRAMFC est ainsi le seul laboratoire en France à développer des outils d’imagerie électrique haute résolution (EEG-HR) couplé à l’imagerie optique haute résolution (IO-HR) basée sur la spectroscopie dans le proche infra-rouge (NIRS) chez l’enfant, notamment le nouveau-né.

     

  • Les infections ostéo-articulaires complexes

    La Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS) du Ministère des affaires sociales et de la santé, a renouvelé le 1er juillet 2017 et pour 5 ans, la labellisation du CHU Amiens-Picardie pour la prise en charge des infections ostéo-articulaires complexes (traitement d’infections qui touchent un os, une articulation ou une prothèse articulaire).

    170901_Photo-Communiqué-de-presse_référencé-pour-la-prise-en-charge-des-infections-complexes-des-os-et-des-articulations_infections-osteoarticulaires-complexes_CHU-Amiens-Picardie

    La labellisation a été acquise grâce aux différentes conditions et expertises que propose le CHU Amiens-Picardie à savoir :

     une expertise que le service de chirurgie orthopédique et traumatologique du CHU Amiens-Picardie a acquise au fil du temps,
    le regroupement des compétences sur un seul site (chirurgiens, médecin infectiologue, microbiologistes, anesthésistes, réanimateurs, radiologues, psychologues) pour trouver la meilleure solution pour le patient,
     un fonctionnement 24h/24 par le service d’accueil des urgences avec l’avis d’un sénior de chirurgie orthopédique sur place,
    – la mise à disposition d’un plateau technique complet (bloc opératoire disponible 24h/24 avec personnel paramédical spécifique, plateau d’imagerie, service de microbiologie, service de réanimation),
    – la mise en place d’une mesure spécifique de la satisfaction des patients atteints IOA,
    – des personnels médicaux et soignants régulièrement formés et expérimentés.

    L’équipe responsable au CHU Amiens-Picardie prend en charge plus de 200 hospitalisations par an pour infections ostéo-articulaires dont 70% présentent des caractéristiques jugées complexes.

  • Le CHU Amiens-Picardie, 15ème au tableau d’honneur des meilleurs hôpitaux de France

    Le CHU Amiens-Picardie est classé 15ème au tableau général publié par le magazine Le Point et se distingue dans 46 disciplines médicales et chirurgicales analysées auprès de 235 hôpitaux publics (août 2017).

    Ce résultat valorise la qualité de prise en charge et le professionnalisme de des équipes du CHU Amiens-Picardie.

  • Un meilleur maillage médical pour faciliter l’accès aux soins sur le territoire Somme Littoral Sud

    Les 10 établissements publics du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Somme Littoral Sud proposent un projet médical commun. 12 filières parmi lesquelles la gérontologie, la cancérologie ou l’obésité… permettent dorénavant des prises en charge coordonnées des patients sur ce grand territoire de la Somme élargie au sud de la Côte d’Opale.

    Cette organisation entre les centres hospitaliers d’Abbeville, Albert, Doullens, Baie-de-Somme, Corbie, Montreuil-sur-Mer, Hesdin, Montdidier-Roye, Philippe Pinel et le CHU Amiens-Picardie, doit lever les freins d’accès aux soins : délais, distance et coûts. En d’autres termes, l’offre publique de soins se veut adaptée aux besoins des patients, au plus proche du domicile dans son établissement de proximité, rapide et avec des frais de santé limités aux prises en charge de l’assurance maladie, en secteur 1, sans dépassement d’honoraires.

    170822_Photo-Communiqué-de-presse_Un-meilleur-maillage-médical-pour-faciliter-l-accès-aux-soins-sur-le-territoire-Somme-Littoral-Sud-10-hôpitaux-publics-mettent-en-œuvre-une-offre-partagée

    Les 10 établissements publics de santé proposent une gradation de l’accès aux soins : le meilleur soin doit être d’abord proposé au plus près, et si la meilleure solution n’est pas proche car elle exige des spécialités ou sur-spécialités, elle sera facilitée au sein du groupement à l’aide de filières organisées.

  • Découvrez les métiers cachés du CHU Amiens-Picardie

    Le CHU Amiens-Picardie emploie près de 6 000 personnes et pas seulement du personnel soignant. A travers 5 volets, le Courrier Picard vous fait découvrir les métiers cachés du CHU Amiens-Picardie :

    > Les électriciens et les plombiers

    Accès direct à l’article du Courrier Picard

     

     

     

     

  • Congrès international Perforator Flap

    L’expertise et les techniques de chirurgie plastique (lambeaux perforants) du CHU Amiens-Picardie valorisées à la 5ème édition du congrès international Perforator Flap se déroulant du 24 au 26 août aux Etats-Unis (Columbus – Ohio).

    Ce congrès international est organisé par les services de chirurgie plastique et reconstructrice du CHU Amiens-Picardie et de l’Ohio State University (Wexner Medical Center).

    Congrès-international-Perforator-Flap-Conference-CHU-Amiens-Picardie
  • Dépistage des cancers de la cavité buccale du 18 au 22 septembre 2017

    09A l’occasion de la semaine européenne MakeSense de sensibilisation aux cancers des voies aérodigestives supérieures ou VADS (ensemble des cavités et conduits aériens de la face et du cou), le CHU Amiens–Picardie informe le grand public et les professionnels de santé du 18 au 22 septembre 2017.

    A destination du grand public

    • • Tous les après-midi du 18 au 22 septembre de 13h30 à 17h30 : consultations gratuites et sans rendez-vous (dépistages) au sein du service de Chirurgie Maxillo-Faciale (rez-de-chaussée, Hall 1),
    • • Mercredi 20 septembre 2017 de 9h à 18h : journée d’information et de sensibilisation grand public au dépistage de la cavité buccale dans le Hall du CHU Amiens-Picardie (site sud),

    A destination des professionnels de santé de la région :
    soirée du mercredi 20 septembre 2017

    • • Mercredi 20 septembre à partir de 18h30 : visite du service de radiothérapie : rendez-vous à l’entrée du bâtiment de radiothérapie du CHU Amiens-Picardie (site sud entrée secondaire),
    • • Mercredi 20 septembre à partir de 20h : conférence à destination des professionnels sur la prise en charge des cancers des voies aérodigestives supérieures en collaboration avec le service de radiothérapie, d’oncologie et d’ORL dans l’auditorium du CHU Amiens-Picardie (site sud),

    Le Service de Chirurgie Maxillo-Faciale accompagne et coordonne les actions locales de dépistage des cancers des VADS dans le cadre du projet « Action Recherche » IDECAB (Incitation au Dépistage des Cancers de la cavité Buccale dans la Somme).

    Renseignements : Service de Chirurgie Maxillo-Faciale du CHU Amiens-Picardie
    Tél. 03 22 08 89 64 ou Tél. 03 22 08 90 50

    CHU-Amiens-Picardie-Depistage-Cancers Voies-AeroDigestives-Superieurs-1_pour-3

    PLUS D’INFOS :
    www.makesensecampaign.eu/fr/
    www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-des-voies-aerodigestives-superieures

    CHU-Amiens-Picardie_Make-sense-campaign-logo CHU-AMiens-Picardie_SFCCF-logo
  • Dépistage précoce de l’autisme : journée de formation

    Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) et le Centre Ressources Autisme organisent une journée de formation au dépistage précoce de l’autisme :

    le jeudi 21 septembre 2017
    à Amiens

    Cette journée s’adresse :
    – aux personnels de la PMI,
    – aux travailleurs sociaux,
    – aux ATSEM et animateurs,

    de l’ensemble des Hauts de France.

  • Canicule, fortes chaleurs, adoptez les bons réflexes

    Alerte canicule niveau 3 : les 5 départements des Hauts-de-France sont en vigilance orange jusque jeudi 22 juin 16h

    Le Ministère des Solidarités et de la Santé rappelle les conseils simples à adopter par tous, mais surtout par les personnes fragiles les plus à risques (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes…) afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur :

    Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif

    Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour

    Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool

    Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée…)

    Évitez les efforts physiques

    Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais)

    – Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide

    – Consultez régulièrement le site de Météo-France pour vous informer

    En cas de malaise, appeler le 15
    Pour plus d’informations : 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe)

    Consulter le flyer INPES

  • Comment mieux prendre en charge les patients obèses ?

    Le CHU Amiens-Picardie organise une nouvelle soirée d’échanges et de découvertes dédiée aux professionnels de santé et à la médecine de ville

    RÉSERVÉE AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ

    Mardi 27 juin 2017
    à partir de 19h30
    Site sud du CHU Amiens-Picardie (Auditorium)

    Cliquer sur l’image pour consulter le carton d’invitation

    CHU-Amiens-Picardie-Soiree-professionnels-de-sante_Obesite-INVITATION-27-juin-2017-2 CHU-Amiens-Picardie-Soiree-professionnels-de-sante_Obesite-INVITATION-27-juin-2017

     

    Échangez avec différents acteurs

    Le parcours médico-chirurgical du patient obèse & le Pôle de Prévention et d’Éducation du Patient
    avec le Pr Jean-Daniel LALAU, Chef du service d’Endocrinologie, Maladies Métaboliques et Nutrition
    du CHU Amiens-Picardie

    Le Centre Spécialisé Obésité (CSO) Aisne – Oise – Somme
    avec Muriel BOYARD, Coordinatrice du CSO

    La chirurgie de l’obésité : expertise et innovation
    avec le Dr Lionel REBIBO, chirurgien digestif et viscéral du CHU Amiens-Picardie

    Le suivi post-chirurgical optimal
    avec le Dr Ileana DE LAMETH, endocrinologue, Service de Soins de Suite et de Réadaptation du Centre Hospitalier de Corbie

    Retour d’expérience avec le témoignage d’une patiente opérée


    Découvrez & Visitez

    L’accompagnement et les équipements dont le CHU Amiens-Picardie dispose pour la prise en charge spécifique
    des patients obèses avec au choix :
    – soit la consultation spécialisée d’obésité
    – soit le bloc opératoire adapté aux patients obèses


    Rencontrez

    – l’équipe du Pôle de Prévention et d’Éducation du Patient du CHU Amiens-Picardie
    – des diététiciennes du service d’Endocrinologie, Maladies Métaboliques et Nutrition du CHU Amiens-Picardie
    – l’équipe de Soins de Suite et Réadaptation du CH de Corbie
    – l’association de patients du territoire picard « Les Petits Poids ça bascule terrible ! »