Notre actualité

  • 600 flacons de SHA pour le concours PACES

    Le CHU Amiens-Picardie a confié ce 17 juin aux UFR de Médecine et Pharmacie de quoi mettre en place les mesures barrières pour les épreuves de PACES (les dernières avant la réforme).

    Le département Conception Fabrication et Contrôle de la PUI du CHU a reconditionné 300 litres de gel (600 flacons) hydro-alcoolique afin de permettre le bon déroulement des examens des épreuves de la PACES. Cette production a été réalisée par les externes en 5ème année de pharmacie sous la coordination de Frédéric MARÇON et Mathilde ROYER.

  • Collaboration avec CIT DESSAINT pour des masques « barrière »

    Les équipes de la Pharmacie Stérilisation et du Laboratoire d’Hygiène du CHU Amiens-Picardie se sont associées à l’entreprise CIT DESSAINT, industrie de fabrication textile amiénoise, pour mettre au point en avril 2020, un nouveau type de masques « grand public » destiné à compléter les gestes barrière systématiques et les règles de distanciation physique.

    A l’heure où la généralisation des masques de protection au public est engagée, c’est une belle initiative partenariale qui a permis la création du masque en tissus dénommé Picard’ It.

    Les masques « barrière » en papier SMS limitent le passage des particules et permettent d’éviter la contamination de l’environnement à partir des gouttelettes. Ils participent à la lutte contre les infections virales bien au-delà du COVID19, comme le grippe saisonnière, en protégeant la sphère naso-buccale des personnes n’exerçant pas auprès des patients.

  • Covid-19 : le CHU Amiens-Picardie participe à la mise en place de centres de dépistage mobiles dans la Somme

    Depuis le mardi 26 mai, l’Agence régionale de santé des Hauts-de-France met en place sur le terrain des centres COVID 19 mobiles et temporaires dans les villes d’Amiens, d’Abbeville et de Ham, en lien avec la Préfecture de la Somme, la Caisse primaire d’assurance maladie, le Centre hospitalier universitaire d’Amiens, le Service d’incendie et de secours de la Somme.

    Ces centres mobiles se matérialiseront par la mise en place d’un camion « info santé mobile » ou de plusieurs tentes. Des médecins et des infirmiers y recevront les personnes présentant des symptômes et souhaitant se faire dépister (consultation médicale et test de dépistage du COVID 19) gratuitement, sans rendez-vous ni ordonnance.

    AMIENS NORD : Esplanade Guynemer

    • Mardi 26 Mai de 16H à 19h30

    • Mercredi 27 mai de 10H à 18H

    • Jeudi 28 mai de 10H à 18H

    AMIENS QUARTIER ST-LEU : rue du Port d’Amont face au club nautique

    • Mercredi 27 mai de 10H à 18H

    • Jeudi 28 mai de 10H à 18H

    Cette campagne permet ainsi de mieux identifier les possibles chaînes de transmission du virus et de mettre en place les mesures adaptées en matière de prise en charge médicale et d’isolement.

     

  • Covid-19 : Conseils aux aidants durant cette période d’épidémie

    Le contexte de crise sanitaire avec la mise en place du confinement a bouleversé les routines quotidiennes des personnes âgées et des personnes souffrant de troubles cognitifs vivant à domicile ou hospitalisées. Afin d’accompagner aidants, accompagnant, individus concernés, les professionnels hospitaliers proposent des réponses et quelques conseils pour vous aider à traverser cette période le plus sereinement possible.

    En cette période où les consultations, les visites ou le relais des structures d‘accueil peuvent être moins faciles, les psychologues du CHU Amiens-Picardie proposent des outils aux aidants : pour mieux protéger les personnes présentant des troubles cognitifs et conseiller leurs aidants.

    Les personnes atteintes de troubles cognitifs, qu’il s’agisse de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, peuvent avoir des troubles de compréhension, de la mémoire, ou du comportement qui engendre des difficultés pour respecter les consignes de confinement et les gestes barrières. Dans ces conditions, ces personnes risquent d’être plus exposées à la contamination par un virus fortement contagieux.

    Les psychologues des services du Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Neurologie, de Gériatrie se sont associés pour proposer 2 guides pratiques disponibles ci-dessous. Il rassemble des propositions et conseils pour mieux vivre cette période de pandémie et communiquer plus facilement (notamment autour des émotions) pendant cette période douloureuse. Il cherche également à faciliter l’accompagnement du respect des conseils sanitaires par les plus vulnérables, via des explications à donner ou des supports visuels ressources… Ces documents ne sont pas exhaustif. Vous trouverez à la fin, tous les liens vous permettant de le compléter.

    TÉLÉCHARGER
    Conseils aux personnes âgées

    TÉLÉCHARGER
    Conseils aux personnes avec troubles cognitifs

     

    DES QUESTIONS ?

    Service de Neurologie du CHU Amiens-Picardie et Service de Centre Mémoire de Ressources et de Recherche du CHU Amiens-Picardie
    Tel : 03 22 66 82 40
    Email : neurologie.secrétariat@chu-amiens.fr

    Service de Gériatrie USLD EHPAD et filière troubles du comportement du CHU Amiens-Picardie
    Tel : 03 22 82 43 85
    Email : USLD-EHPADSecretariat@chu-amiens.fr

    Plateforme ALIIS du CH Intercommunal Montdidier-Roye
    Tel: 03 22 78 71 54
    Email : lucille.eloy@chimr.fr

    Plateforme de répit et d’accompagnement des aidants familiaux ALIIS (Amiens-Somme Est)
    Tel : 03 22 78 70 58
    Tel : 07 63 95 03 33

    Site : Soutenir les aidants  ALIIS

    Plateforme de répit et d’accompagnement des aidants familiaux Sud-Ouest Actif (Somme-Ouest)
    Tel : 03 22 89 82 49
    Tel : 06 38 35 07 28

    Site : Soutenir les aidants EPISSOS

    Somme Alzheimer
    Tel : 03 22 09 38 46
    Site : Somme France Alzheimer

    France Alzheimer
    Tel : 01 42 97 52 41
    Site : France Alzheimer

    Centre National de référence des malades Alzheimer jeunes
    Tel : 03 20 44 60 21
    Site : Centre Alzheimer Jeunes

    France Parkinson
    Tel : 01 45 20 22 20
    Site : France Parkinson

    France AVC
    Tel : 03 22 45 57 35
    Site : France AVC

    France DFT
    Tel : 07 61 32 16 77
    Site : France DFT
     

  • Covid-19 et déconfinement : le CHU Amiens-Picardie sécurise et protège ses patients et ses personnels

    Le 11 mai 2020 sonnera le début du déconfinement progressif de la population. Dans le cadre de la reprise progressive des consultations ou hospitalisations, le CHU Amiens-Picardie organise les parcours des patients et la protection de tous. Compte-tenu du haut niveau de circulation du virus sur le territoire et de la fragilité des patients, le principe demeure celui de l’interdiction des visites, sauf nécessité, sur avis médical.

    Si les dispositifs de télé-consultation et de télé-suivi des patients restent privilégiés, le CHU déploie très progressivement, la reprise d’une activité programmée de consultations et hospitalisations. Ces activités vont compléter celles qui n’ont jamais été interrompues : les activités urgentes (patients nécessitant une prise en charge immédiate) et de semi-urgence (patients nécessitant une prise en charge rapide, ne pouvant être reportée).

    Les patients sont informés par les secrétariats médicaux avant leur venue en consultation, des précautions à prendre. S’ils présentent ces symptômes devant les alerter et pouvant être évocateurs d’une infection au SARS-Cov-2, ils devront contacter le service pour un éventuel report du rendez-vous et leur médecin traitant pour organiser un prélèvement, dans le cadre de la politique nationale de dépistage.

    Si vous êtes convoqué par courrier ou téléphone à une consultation ou pour une hospitalisation, vous devez suivre les précautions et consignes suivantes :

    Venir avec un masque et le porter en permanence dans l’établissement

    Venir seul, sauf nécessité (rendez-vous pour un enfant, patient avec troubles cognitifs, ou une consultation d’annonce…), et ce, dans la limite d’un accompagnant par patient

    Respecter l’heure du rendez-vous pour maintenir les distanciations sociales

    Réaliser une préadmission aux halls administratifs (ou la réaliser en amont 2 jours avant votre visite*)

    Ne pas porter de gants au sein de l’établissement mais réaliser une friction des mains à chaque entrée ou sortie du secteur ambulatoire, ou de la chambre en cas d’hospitalisation. Du gel hydro alcoolique est mis à votre disposition tout au long de votre parcours de soin.

    Ces orientations seront mises en œuvre à compter du 11 mai et seront appliquées aussi longtemps que le virus continuera de circuler sur le territoire. Elles pourront être adaptées, au fil des jours et des semaines, en fonction des techniques et des connaissances disponibles.

    *Pour réaliser votre pré-admission en amont de votre visite et gagner su temps : au plus tard 2 jours avant la date de la consultation, envoyez par email à consultations@chu-amiens.fr : scan ou photo de la convocation ou date de la consultation + nom du praticien + nom du service + UF de venue, copie de la carte d’identité, copie de la carte vitale ou de l’attestation de droits, copie de la carte mutuelle, votre adresse postale, nom et adresse du médecin traitant.

  • Le CHU Amiens-Picardie engagé dans 50 projets de recherche liés au Covid-19

    Une cinquantaine de projets de recherche liés au Covid-19 sont en réflexion ou en cours impliquant une vingtaine de services du CHU Amiens-Picardie. Toutes ces études et projets peuvent être menés grâce au soutien financier de l’établissement, aux financements dédiés à la Recherche et aux dons que peut recevoir l’établissement en lien et collaboration avec la démarche de l’UPJV pour financer les équipes universitaires de recherche.

    15 sont des projets dits à promotion externe

    Ce sont des projets multicentriques, soit portés par certaines institutions comme l’INSERM ou l’Institut Pasteur soit portés par des établissements hospitaliers (AP-HP, CHU de Nantes, CHU de Grenoble, CHU d’Angers …). Le CHU Amiens-Picardie participe à ces projets d’envergure nationale ou internationale :

    • L’étude DISCOVERY, qui est un essai clinique européen destiné à évaluer 4 traitements expérimentaux contre le Covid-19. Coordonné par l’INSERM dans le cadre du consortium REACTing, cet essai inclura au moins 800 patients français atteints de formes sévères du Covid-19.

    • L’étude HYCOVID qui cherche à répondre à l’efficacité ou non de l’hydroxychloroquine pour les patients à haut risque d’aggravation. Les patients de 75 ans et plus, hospitalisés ou non, recevront ce médicament en complément de leur prise en charge particulière. Cette population présente un risque de dégradation suffisamment élevé pour mesurer l’efficacité de l’étude. 33 établissements hospitaliers y participent (CHU, centres hospitaliers publics et privés).

    • L’étude FRENCH-COVID qui est une cohorte nationale, menée par l’INSERM, concernant tous les patients infectés par Covid-19. Elle a pour but d’obtenir un enregistrement des évolutions cliniques (gravité, sévérité, fièvre, pneumonie …), radiologiques et biologiques, de tous les patients sur le territoire national et des prélèvements spécifiques permettant de travailler sur la réponse immunitaire des anticorps monoclonaux ou de développer des vaccins.

     

    35 projets sont à promotion interne, soit portés exclusivement par le CHU Amiens-Picardie

    Ces projets se différencient des précédents par le fait que ce sont des équipes du CHU Amiens-Picardie uniquement qui développent ces projets portant sur le COVID19. Ceux-ci sont pour un grand nombre d’entre-deux déposés à des Appels à Projets afin d’obtenir des financements :

    • 2 projets déposés au PHRC National, 

    • 3 projets déposés à l’AAP dit émergent du Groupement Interrégional de la Recherche Clinique et de l’Innovation (GIRCI) du Nord-Ouest, 

    • 14 projets déposés à notre Appel d’Offres Local (financement de 60 000 € au total).

     

    En dehors des propositions en réponse à ces appels à projets, les équipes du CHU Amiens-Picardie ont démarré ou vont démarrer plusieurs études portant sur des sujets très divers :

    • Etudes épidémiologiques permettant de mieux connaitre les caractéristiques des malades et de la maladie ou d’étudier la séroprévalence du personnel soignant du CHU Amiens-Picardie ou en milieu industriel, 

    • Etudes portant sur l’évaluation des méthodes de dépistage de la maladie, 

    • Etudes facilitant le diagnostic de la maladie ou permettant d’évaluer ses retentissements cliniques (pulmonaires, neurologique …) et fonctionnels, 

    • Etudes thérapeutiques pour les patients ambulatoires, 

    • Etudes sur la répercussion du Covid-19 sur la prise en charge ou l’aggravation de certains maladies chroniques (auto-immune ou cancers …), 

    • Etudes pronostiques permettent de mieux connaitre les facteurs de risques clinique ou biologiques de ces complications, 

    • Etudes portant sur le retentissement psychologique de la maladie sur les soignants ou les familles.

    Ces études mobilisent donc ensemble les équipes cliniques de Réanimation, Infectiologie, Pneumologie, et autres spécialités médicales et les laboratoires biologiques de l’Etablissement, Virologie, Bactériologie…, aidés par la Direction de la Recherche Clinique et de l’Innovation (DRCI) dans l’élaboration des différents protocoles par et par le Centre de Recherche Clinique (CRC) et la Biobanque du CHU Amiens-Picardie dans leur réalisation.

    AIDER LA RECHERCHE
    Faire un don

    EN SAVOIR +
    Consultez les actualités de la recherche

    DES QUESTIONS ?
    Contactez La Direction de la Recherche Clinique et de l’Innovation (DRCI)
    03 22 08 83 78
    recherche@chu-amiens.fr

  • Formateurs et équipes pédagogiques des écoles et instituts en appui de la crise sanitaire

    Des équipes pluridisciplinaires issues des 14 écoles et instituts de formation du CHU Amiens-Picardie et de services ont déployés dans le cadre de la crise sanitaire, des solutions de formation permettant de renforcer les équipes, assurer une continuité du service, appréhender les spécificités des prises en charge des patients COVID19.

    A mi-avril, près de 300 professionnels hospitaliers (et quelques professionnels de santé extérieurs) ont déjà été formés par les centres de formation du CHU AmiensPicardie : SimUSanté®, Centre d’Enseignement des Soins d’Urgences 80 (CESU), formateurs des écoles et instituts du CHU Amiens-Picardie notamment IFSI, et les spécialistes de l’Unité d’Hygiène et d’Épidémiologie Hospitalière (UHEH) et du service de Réanimation CardioThoracique-Vasculaire (CTV).

    La continuité pédagogique des 1 500 étudiants est également assurée par les équipes pédagogiques et l’ensemble des intervenants des écoles et instituts du CHU Amiens-Picardie. Ils ont adapté et mis en ligne les supports pédagogiques sur la plateforme EPIONE développée en partenariat avec l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV), permettant ainsi aux étudiants d’accéder aux enseignements numériques et de poursuivre leurs parcours d’études en distanciel. La fréquentation quotidienne sur EPIONE a triplé (30 000 connexions par jour). La plateforme propose aussi des supports et tutoriels dédiés aux professionnels de santé du CHU et l’outil Solidarité garde d’enfants, mise en relation pour la garde d’enfant des professionnels avec des étudiants de l’UPJV.

    Parmi les formations déployées dans ce contexte de COVID19 :

    Formation régulation médicale

    Le Centre d'Enseignement des Soins d'Urgences (CESU 80) a formé 65 médecins formés et 51 étudiants avec l’outil SimURégul®, à la régulation médicale des appels au 15. Cette formation basée sur l'expérience en régulation simulée de SimUSanté®, permet de renforcer le dispositif de réception des appels des trois SAMU picards pour conserver leur potentiel de réponse à l'urgence vitale.

    Pour un apprentissage rapide et en sécurité, SimURégul®, la plateforme de simulation animée par le Dr Carole Amsallem, médecin de SAMU et SimUSanté®, s'est mise à disposition des appels en situations réelles. Cette plateforme de simulation haute-fidélité était le fruit d’une collaboration public-privé soutenue par l’Agence Régionale de Santé. Les mises en situation simulées permettent de s'entraîner à répondre au mieux selon des standards validés avec deux niveaux de responsabilité : les Assistants de Réception et d’Accueil Téléphoniques pour la prise en charge administrative et les premières questions, les médecins pour donner les conseils aux appelants. Après cette formation-flash (une journée), les personnels en santé, les étudiants en médecine sont en capacité de prendre en charge administrativement de réels appelants et de débuter l’interrogatoire. Les médecins hospitaliers et de l’éducation nationale, les internes de médecine générale et de spécialité peuvent prendre en charge les situations médicales liées au covid-19 non graves. Malgré le tri initialement fait pour distinguer les appels qui sont traités au SAMU-Centre 15 et les appels non graves liés au Covid-19, les nouveaux formés sont systématiquement supervisés par Assistants de Régulation Médicale (ARM) du SAMU et des médecins seniors en médecine d’urgence.

    Formation infirmier en réanimation

    Depuis le 23 mars à SimUSanté®: 5 sessions ont réuni 48 professionnels formés parmi lesquels des IBODE qui ont contribué à l’ouverture d’une unité supplémentaire de réanimation au sein des blocs opératoires transformés pour la situation et un groupe de 10 infirmiers du Centre hospitalier de Valenciennes.

    Cette formation de deux jours sur la pratique professionnelle de réanimation a été mise en place pour renforcer les services et d’accompagner les professionnels à la prise de fonction. Elle est animée par une équipe pluri professionnelle (spécialistes UHEH, CESU 80, service de Réanimation Cardio-ThoraciqueVasculaire, IFSI) est réalisée à SimUSanté®. Elle permet aux professionnels de mobiliser des connaissances antérieures en matière de réanimation médicale ou s’approprier de nouvelles techniques grâce à la simulation et de maîtriser les conduites et mesures d’hygiène et barrières spécifiques à mettre en place lors des soins de patients porteurs du COVID19.

    Formation intubation d’un patient

    Depuis le 25 mars, une équipe mobile du CESU 80 forme les professionnels du CHU Amiens-Picardie aux gestes et pratiques professionnels spécifiques «Intubation du patient» avec le matériel de simulation mis à disposition par SimUSanté® 20 personnes ont profité du dispositif.

     

    Formation maîtriser les gestes de protection individuelle

    Depuis le 27 mars, 50 professionnels ont été formés à appliquer les précautions indispensables en situation de soins de patients COVID19 (étudiants 4éme et 5éme année de médecine, nouveaux arrivants et professionnels, étudiants masseurs-kinésithérapeutes).

    Apprentissage de la mise en position ventrale d’un patient ventilé en réanimation

    Chirurgiens, internes de toute discipline, soit 48 professionnels, ont profité depuis début avril de 5 sessions de formation à mobiliser les patients en détresse respiratoire en service de réanimation.

    L’alternance de la position dorsale et ventrale chez des patients en détresse respiratoire, ventilés, avec des éléments de monitoring spécifiques, impose une manutention rigoureuse et un nombre important de participants. Des équipes pluridisciplinaires ont appris ensemble, à mobiliser les patients en détresse respiratoire en réanimation sur un mannequin haute technologie, en salle de réanimation simulée avant de participer à cette prise en charge en situation réelle.

    Préparer des équipes pour maintenir les traitements d’oncoradiothérapie

    Afin d’aider les équipes à la parfaite continuité du service, des manipulateurs d’Electroradiologie Médicale, habituellement en poste en imagerie, sont préparés pour renforcer l’équipe de radiothérapie. Ils sont formés grâce au dispositif de simulation VERT, dans une salle de radiothérapie virtuelle de SimUSanté®.

     

  • La logistique se dote de trottinettes électriques !

     

    En ces temps de crise sanitaire, la logistique hospitalière du CHU Amiens–Picardie innove, ose et se refait une jeunesse ! La récente acquisition de trottinettes électriques permet d’accélérer les flux et d’améliorer sa performance et sa réactivité, notamment pour les transports internes d’échantillons biologiques ou de colis urgents COVID. Des agents ont testé et rapidement adopté ce nouveau moyen de transport sur le site sud qui complète l’offre de flux proposée par la Direction de la logistique : AGV, coursiers véhiculés ou à pied, vaguemestres, cartouches pneumatiques, etc.

  • Covid-19 : Adaptation de l’accompagnement des patients atteints de cancer

    « Nous maintenons la prise en charge des patients en oncologie. Cependant, nous constatons malheureusement une diminution modérée de l’activité liée à la pandémie, et toute modification ou retard dans la prise en charge pour certaines pathologies n’est pas souhaitable. L’ensemble du personnel rappelle aux patients qu’il est prêt, protégé, pour assurer en toute sécurité pour chacun, cette essentielle continuité des soins en cancérologie. »
    Pr Jean-Pierre MAROLLEAU
    Chef de l’Oncopôle du CHU Amiens-Picardie

    Les patients atteints de cancer sont plus fragiles devant les infections virales. De plus, leurs défenses immunitaires sont très affaiblies par certains traitements. Les équipes dédiées sont mobilisées pour garantir la continuité des soins avec encore plus de précautions.

    Pour accompagner les patients dans cette période d’épidémie, toutes les équipes de l’Oncopôle du CHU Amiens-Picardie dont celles d’oncologie, d’hématologie, d’hôpital de jour Oncopôle, de radiothérapie, des soins palliatifs… adaptent leur prise en soins, tout en conservant l’activité. Des réunions « Oncovid » ont été mises en place, pour adapter les pratiques à la pandémie.

    L’ensemble des personnels médicaux, paramédicaux, administratifs… est mobilisé pour garantir la continuité des soins et la sécurité des patients. Le but est de maintenir le suivi et les traitements dans les meilleures conditions de sécurité possibles.

    Les consultations par téléphone et les téléconsultations sont privilégiées.
    Pour les patients programmés en chimiothérapie en hôpital de jour ou hospitalisation, le dépistage des symptômes incompatibles avec les traitements se fait en amont (par l’appel de la veille). Ainsi seuls les patients pouvant recevoir un traitement viennent au CHU et récupèrent plus rapidement leur traitement validé la veille, ce qui diminue leur temps de présence dans l’établissement. Le circuit patient s’est par conséquent fluidifié, et ceci grâce à la collaboration de l’ Unité de Pharmacie Clinique Oncologique, du brancardage, et de la coordination l’ensemble des professionnels de l’établissement.

    Pour éviter le risque épidémique, les patients accueillis sont isolés dans la mesure du possible ou placés à distance des uns des autres. Les salles d’attente ont été réaménagées afin de respecter les distances des mesures barrières. Patients comme soignants portent systématiquement des masques dans ces unités.
    Enfin, les visites tout comme les accompagnants en radiothérapie ou en hôpital de jour sont interdits sauf dérogation médicale. Les ambulanciers ne peuvent plus attendre au sein des services.
    Les patients en situation de fin de vie ou hospitalisés en Unité de Soins Palliatifs peuvent bénéficier de la présence de leurs proches à leur côté en respectant les mesures barrières.

    Les activités de groupe proposées par le Département Interdisciplinaire de Soins de Support pour les Patients en Oncologie DISSPO ont été suspendues, ainsi que les soins corporels et esthétiques. L’accompagnement psychologique et diététique des patients se poursuit en chambre avec la possibilité de réaliser le suivi par téléphone.

    Ces adaptations sont globalement bien accueillies par les patients souffrant de cancer.

    Afin de relâcher la pression et favoriser un mieux-être au travail, certaines activités comme le vélo ergonomique, le Qi gong, l’hypnose ou encore la postural ball sont proposés aux agents des services de l’Oncopôle en groupe de 3 personnes.

     En savoir plus 

     

  • Le CHU Amiens-Picardie déploie les téléconsultations et télé-suivis

    1 552 téléconsultations ont été menées depuis début mars au CHU Amiens-Picardie (au 21 avril) pour répondre aux besoins de consultations des patients dans le contexte de confinement lié à la crise sanitaire.

    Les premiers usages sont évidemment pour l’avis médical en cas de suspicion COVID-19, permettant ainsi de limiter les contacts physiques et les risques de transmission, et éviter un déplacement au cabinet ou à l’hôpital.

    Le CHU Amiens-Picardie utilise la plateforme d’échanges de données PREDICE qu’il a initiée avec le GHT Somme Littoral Sud. Soutenu par l’ARS, le déploiement d’un de ses outils, la téléconsultation, a été accéléré avec l’assouplissement de la règlementation. La télémédecine devient accessible facilement à l’ensemble des médecins généralistes et spécialistes de la région.

    La téléconsultation reste à l’initiative du médecin, qui la propose à son patient lors de la prise de rendez-vous. Ainsi, via une connexion internet et sur son lieu de vie (domicile, EHPAD…), le patient peut être accompagné par un professionnel de santé. La consultation est soit réglée en ligne (pour les médecins libéraux), soit cotée suivant la règlementation avec les outils déjà existants.

    Depuis le 1er mars, 33 992 téléconsultations ont été ainsi réalisées en Hauts-de-France avec l’outil PREDICE dont 4 293 dans la Somme (1 785 médecins et plus de 4100 professionnels des établissements sociaux inscrits).

    Le CHU lance également le télé-suivi des patients suspects COVID19. Une dizaine de patients volontaires testent avec les professionnels du CHU Amiens-Picardie une plateforme de suivi à domicile de patients présentant les symptômes du Coronavirus. Elle devrait être prochainement étendue et proposée plus largement à toutes les entrées et les situations jugées opportunes. La plateforme nationale MEDICONSULT a été intégrée au programme PREDICE en respectant les contraintes de sécurité et de confidentialité.

    Après accord du patient, le médecin peut inclure son patient dans le télé-suivi COVID19, en utilisant son profil déjà existant. Un questionnaire de télé-suivi est envoyé automatiquement 2 fois par jour (à 7h et à 14h) par SMS et email pour le patient porteur ou suspecté de COVID-19. Le patient, renseigne ses informations de suivi (état général, signes cliniques…). Le premier message invite le patient en cas de symptômes graves à appeler le 15, et ne pas attendre d’être rappelé, puis selon les réponses renvoyées, les patients sont répartis par des niveaux de risque avec indicateurs de constantes et données physiologiques.

    L’outil régional PREDICE intègre la téléconsultation, et si le cas s’avère nécessaire, l’équipe de télé-suivi peut lancer une téléconsultation avec le patient pour s’assurer de son état de santé.

    Cet outil a également la vocation de favoriser la coopération entre les médecins de villes et hospitaliers car les généralistes peuvent être inclus dans l’équipe de télé-suivi.