Notre actualité

  • CPA SimUSanté : Apprendre ensemble pour travailler ensemble

    CPA SimUSanté
    Pratiques de soins palliatifs au domicile : le soignant et l’aidant face aux situations complexe

    Ce projet de Développement Professionnel Continu (DPC) pluri professionnel vise à  « former les soignants pour former les aidants » pour faciliter le retour et le maintien à domicile de patients en soins palliatifs.

    Cette action d’amélioration de la qualité des soins a été distinguée le 18 juin 2014 par le jury national de l’ANFH (Association Nationale de la Formation du personnel Hospitalier).

    Ce programme de formation original est basé sur des techniques pédagogiques actives dont la simulation dans un domicile reconstitué (SimULogis©). Il est le fruit d’une collaboration initiée par le CPA SimUSanté© entre l’équipe mobile de soins palliatifs (EMSP)du CHU Amiens Picardie pilotée par le Dr. Claire Josse, le Dr. Sébastien Moine de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de St Just en Chaussée et les réseaux de soins palliatifs du territoire de la Somme.

    Cette formation est emblématique des axes de formation et de recherche du CPA SimUSanté© : l’amélioration de la qualité de prise en charge des patients, le travail collaboratif interprofessionnel et le lien ville hôpital, en plaçant le patient au coeur du dispositif.

    Pilotes du projet :
    – Dr. Claire Josse (EMSP CHU Amiens-Picardie),
    – Dr. Sébastien Moine (Maison de Santé Pluriprofessionnelle de St Just en Chaussée),
    – Dr. Maxime Gignon (Département de Santé Publique, CHU Amiens-Picardie)

    Contacts :
    CPA SimUSanté© : 03 22 66 84 60
    cpa-simusante@chu-amiens.fr
    www.cpa-simusante.org

  • Blanchisserie : le GCS UTIL c’est parti !

    C’est à Villers-Bretonneux, dans la zone industrielle, que nous avons retrouvé Fernand Prince, responsable de l’Unité de Traitement Inter-établissements de Linge (UTIL).
    La blanchisserie s’est installée dans les 5500 m² des anciens Tissage de Picardie réaménagés pour traiter le linge de 25 établissements, soit l’équivalent de 23 tonnes par jour. Une petite centaine de personnes, pour la plupart des agents de l’ancienne blanchisserie de Corbie et une vingtaine du CHU Amiens-Picardie, se relaie du lundi au samedi matin de 6h à 20h.

    Grâce aux zones de travail bien séparées et à l’automatisation d’un certain nombre de taches, le personnel a gagné en condition de travail. Volume sonore et manutention sont en effet en baisse significative. Les
    normes environnementales ont également été intégrées au processus de production : désinfection basse température, vapeur basse pression, lessive écolabel… sont des solutions plus économes et respectueuses de la nature.

    C’est désormais ici, que tout le linge du CHU transite chaque jour pour y être lavé, désinfecté, repassé et plié. Le site sud maintient une lingerie relais de 1000 m² située en continuité de la plateforme logistique où 16 personnes font le lien avec le site de Villers.

    Après deux mois d’activité, le démarrage de cette nouvelle organisation est encore perturbé, principalement par des problèmes de réglage de matériel et d’approvisionnement sur certains types de linge qui nécessitent une vigilance particulière pour améliorer la situation. Pour pallier ces dysfonctionnements temporaires, les fournisseurs d’équipements assurent une assistance sur le site auprès des agents de maintenance salariés de la blanchisserie ainsi qu’une hotline à distance.

    Par ailleurs, le CHU a augmenté son stock de linge afin de limiter les ruptures dans les services et reste très attentif à la situation pour la réajuster si besoin.

    Enfin, le personnel formé aux postes de travail et à la conduite de nacelles en hauteur, est encore en phase de rodage sur certaines machines et fait preuve de l’investissement nécessaire pour accorder toutes les étapes
    de cette chaîne industrielle et satisfaire pleinement les besoins des services.