IFAP
Institut de Formation d’Auxiliaires de Puériculture

Institut de Formation d'Auxiliaires de Puériculture (IFAP)

CHU Amiens-Picardie

Établissement public relevant du Ministère des Solidarités et de la Santé
Directrice :
Nathalie MOULLART-DULIN
Quota : 20 élèves

L’Institut de Formation d’Auxiliaires de Puériculture (IFAP) du CHU Amiens-Picardie

Forum Prête-moi ta blouse 2022

Les formateurs de l’IFAP participent au forum Prête-moi ta blouse 2022 en présentiel et distanciel :

💻 En numérique

🗓 Dès le mercredi 26 janvier 2022

JE ME CONNECTE
au forum 100% numérique

La plateforme permettra aux futurs étudiants de trouver des ressources adaptées, d’accéder à des témoignages d’étudiants, de formateurs et de professionnels. Elle leur permettra aussi des échanges entre d’une part les lycéens et professeurs et les formateurs et étudiants en santé lors de visioconférences qui seront planifiées entre le 26 et 28 janvier.

📍 En présentiel

🗓 Samedi 29 janvier 2022
🕖 8h30 à 17h
📍 SimUSanté CHU Amiens Picardie (Site Sud)
30 avenue de la Croix Jourdain 80054 Amiens
👉 Inscription obligatoire en ligne
👉 Pass sanitaire obligatoire

JE M’INSCRIS
au forum en présentiel

Un accueil en présentiel des familles et des étudiants sera organisé à SimUSanté. Lors de cette journée, différents types de visites seront proposés et animés par des professionnels, formateurs et étudiants en santé : stands, ateliers, mises en situation, témoignages, détails sur les formations, les concours et les modalités d’admission…


Le métier d’auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’État ou de l’infirmière diplômée d’État dans le cadre de l’article R. 4311-4 du code de la santé publique.

L’auxiliaire de puériculture réalise des activités d’éveil et des soins adaptés à l’évolution de l’état clinique visant au bien-être, à l’autonomie et au développement de l’enfant. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité, les autres professionnels, les apprenants et les aidants.

L’auxiliaire de puériculture participe à l’accueil et à l’intégration sociale d’enfants porteurs de handicap, atteints de pathologies chroniques ou en situation de risque d’exclusion ou de maltraitance. L’auxiliaire de puériculture travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire intervenant dans les services de soins ou réseaux de soins des structures sanitaires, médico-sociales ou sociales notamment dans le cadre d’hospitalisation ou d’hébergement continus ou discontinus en structure ou à domicile, ou dans le cadre de structure de prévention et dépistage.

Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’État, défini par les articles R. 4311-3 et R. 4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier. Dans les établissements et services d’accueil des enfants de moins de six ans, l’activité est encadrée par les articles R. 2324-16 à R. 2324-47 du code de la santé publique.

Missions

En tant que professionnel(le) de santé, l’auxiliaire de puériculture est autorisé(e) à dispenser des activités d’éveil et d’éducation et réaliser des soins d’hygiène et de confort pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de l’enfant, dans le cadre du rôle propre de l’infirmier et des actes spécifiques définis prioritairement pour l’infirmière puéricultrice, en collaboration et dans le cadre d’une responsabilité partagée.

Trois missions reflétant la spécificité du métier sont ainsi définies :

1. Accompagner l’enfant dans les activités de sa vie quotidienne et sociale,
2. Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences,
3. Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

Les soins ont pour but de répondre aux besoins fondamentaux de l’être humain. Dans le cadre de son référentiel d’activité, l’auxiliaire de puériculture concourt à deux types de soins, courants ou aigus :

1. Les soins courants dits « de la vie quotidienne »
L’auxiliaire de puériculture réalise les soins sous le contrôle de l’infirmier ou de l’infirmière puéricultrice. Les soins courants doivent permettre d’assurer la continuité de la vie dans une situation d’autonomie partielle et dans le cadre d’un état de santé stable, c’est-à-dire qui n’est pas sujet à des fluctuations, et constant, c’est-à-dire durable, qui ne varie ni ne s’interrompt. Pour qu’un soin soit qualifié de soins de la vie quotidienne, deux critères cumulatifs sont à respecter :
– les soins sont initialement réalisables par la personne elle-même ou un aidant,
– les soins sont liés à un état de santé stabilisé ou à une pathologie chronique stabilisée.

2. Les soins aigus
L’auxiliaire de puériculture collabore avec l’infirmier ou de l’infirmière puéricultrice, à leur réalisation. Pour qu’un soin soit qualifié de soin aigu, trois critères cumulatifs sont à respecter :
– les soins sont réalisables exclusivement par un professionnel de santé,
– les soins sont dispensés dans une unité à caractère sanitaire et dans le cadre d’une prise en soin par une équipe pluridisciplinaire,
– les soins sont dispensés durant la phase aigüe d’un état de santé.

Structures d’activité

Les structures d’activité sont diverses :

milieu hospitalier
établissement d’accueil du jeune enfant
maternité…

Évolution possible

Avec le diplôme d’auxiliaire de puériculture, l’évolution possible est Infirmier Diplômé d’État.

Passerelles possibles

La formation d’auxiliaire de puériculture est accessible aux aides-soignants et aux ambulanciers.


La formation proposée à l’IFAP

Programme de formation

Le programme de formation à l’IFAP du CHU Amiens-Picardie est conforme aux référentiels d’activités, de compétences et de formation (arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture). La formation dure 11 mois répartis entre janvier et décembre.

La formation comporte 44 semaines de formation théorique et clinique soit 1 540 heures :

Formation théorique : 770 heures (22 semaines)

La formation théorique est organisé en plusieurs blocs :

  • Accompagnement Pédagogique Individualisé (API) : 5 jours (répartis dans les 3 premiers mois de la formation)
  • Suivi pédagogique individualisé des apprenants (réparti tout au long de l'année)
  • Travaux personnels guidés (TPG) : 5 jours (répartis au sein des différents modules)
  • Bloc 1 :
    - Module 1 "Accompagnement de l’enfant dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale" : 21 jours
    - Module 1 bis « Activités d’éveil, de loisirs, d’éducation et d’accompagnement à la vie sociale » : 4 jours
    - Module 2 "Repérage et prévention des situations à risque" : 3 jours
  • Bloc 2 :
    - Module 3 "Évaluation de l'état clinique d'une personne" : 11 jours
    - Module 4 "Mise en œuvre des soins adaptés, évaluation et réajustement" : 22 jours
    - Module 5 "Accompagnement de la mobilité de la personne aidée" : 5 jours
  • Bloc 3 :
    - Module 6 "Relation et communication avec les personnes et leur entourage" : 10 jours
    - Module 7 "Accompagnement des personnes en formation et communication avec les pairs" : 3 jours
  • Bloc 4 :
    - Module 8 "Entretien des locaux et des matériels et prévention des risques associés" : 5 jours
  • Bloc 5 :
    - Module 9 "Traitement des informations" : 5 jours
    - Module 10 "Travail en équipe pluri professionnelle, qualité et gestion des risques" : 10 jours
Formation clinique : 770 heures (22 semaines)

Dans le cursus complet de formation, les stages sont au nombre de 4, de 5 et 7 semaines. Leur insertion dans le parcours de formation est prévue dans le projet pédagogique de l'institut et permet l'acquisition progressive des compétences par l'élève.

La formation en milieu professionnel comprend quatre périodes de stages à réaliser en milieu professionnel. Ces périodes peuvent être effectuées dans différentes structures employeurs, publiques ou privées, du champ sanitaire, social ou médico-social, en établissement, en hospitalisation à domicile. Le parcours de stage comporte au moins une période auprès d’enfants en situation de handicap physique ou psychique.

Objectifs de la formation et modalités pédagogique

L’objectif principal de la formation auxiliaire de puériculture est de permettre aux élèves d’acquérir les compétences requises pour exercer la profession d’auxiliaire de puériculture. L’élève doit à l’issue de sa formation obtenir la validation des 5 blocs de compétences définis dans le référentiel de certification (arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture). Le diplôme d’État est enregistré au niveau 4 du cadre national des certifications professionnelles.

La formation comprend des enseignements théoriques et pratiques organisé en institut ou à distance et une formation réalisée en milieu professionnel. Les enseignements théoriques sont réalisés sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés ou de travaux pratiques en petits groupes d’apprenants permettant l’apprentissage progressif des gestes techniques nécessaires à l’acquisition des compétences. Les outils de simulation en santé sont utilisés pour favoriser les apprentissages pratiques et gestuels. L’inter-professionnalité est recherchée.

équipe

L'équipe de l'IFAP est composée de :

  • Directrice : Nathalie MOULLART-DULIN
  • Cadre Supérieur de Santé : Elisabeth DEMAILLY
  • Équipe pédagogique : Anita SERET
  • Équipe administrative : Aurélie CLERET
matériels pédagogiques

Les locaux de l’IFAP sont mutualisés avec ceux de l’IFAS et de l'IFSI, ces instituts disposent principalement de :

  • salles de cours
  • salles de travaux pratiques
  • salle informatique
  • centre de simulation en santé : SimUSanté
accessibilité aux personnes en situation de handicap

Référent Handicap : Sophie MECKCHOUDI Mekchoudi.Sophie@chu-amiens.fr

La formation est accessible à tous et chaque candidat le souhaitant peut se rapprocher du référent Handicap pour lui permettre d’envisager des possibilités d’ aménagements selon les besoins (ex : demande de 1/3 temps…)

ressources

Les ressources mises à disposition sont :

  • un espace détente et repas avec fontaine à eau et micro-ondes à disposition des élèves.
  • un centre de documentation ouvert 46 heures par semaine où 2 documentalistes peuvent aider les étudiants dans leurs recherches. Ce centre dispose de 3 salles de travail, plus de 4 500 ouvrages y sont à disposition. Le centre de documentation met à disposition 15 postes informatiques destinés aux étudiants.
  • un centre de simulation en santé : SimUSanté dédié à l’apprentissage, à la recherche et à la formation. Faisant partie intégrante du CHU Amiens-Picardie, les élèves ont accès également aux locaux de SimuSanté dans le cadre de leur parcours pédagogique. SimUSanté se développe sur 4 000m2 implantés au cœur du Pôle Santé d’Amiens. Avec 51 espaces de simulation répartis sur 3 étages et ses équipements innovants, SimUSanté est le plus grand pôle d’excellence européen dans le domaine de la pédagogie active et de la simulation en santé.
partenariats

L'IFAP du CHU Amiens-Picardie est en partenariat avec :

  • le Conseil Régional
  • l’ARS
  • les structures hospitalières et extrahospitalières situées dans la Somme, l’Oise et l’Aisne

Évaluation

Pour obtenir le diplôme, il faut valider les 5 blocs de compétences :

Bloc 1 : Étude de situation / Évaluation des compétences en milieu professionnel
Bloc 2 : Étude de situation en lien avec les modules 3 et 4 / Évaluation comportant une pratique simulée en lien avec le module 5 / Évaluation des compétences en milieu professionnel / Attestation de formation gestes et soins d’urgence de niveau 2
Bloc 3 : Étude de situations relationnelles pouvant comporter une pratique simulée / Évaluation des compétences en milieu professionnel
Bloc 4 : Évaluation à partir d’une situation d’hygiène identifiée en milieu professionnel / Évaluation des compétences en milieu professionnel
Bloc 5 : Étude de situation pouvant comporter une pratique simulée / Évaluation des compétences en milieu professionnel

Coûts et financements

Le coût de la formation d’auxiliaire de puériculture est de 7 500€ en 2022 pour le cursus complet (montant réévalué chaque année). Un tarif cursus partiel est possible sur demande auprès du secrétariat en fonction du diplôme dispensant obtenu.

Pour les salariés, il est possible d’avoir un financement par un Opérateur de compétences (OPCO).

Le Conseil départemental de la Somme propose des prises en charge sous conditions.

Chiffres clés

Promotion 2020 2019 2018 2017
Taux de diplômés 95,45% 90,90% 90% 100%
Taux d’insertion dans l’emploi 95% 95% 89% 87%

Les modalités d’admission à l’IFAP

Conditions d'admission

La sélection est ouverte à tous sans condition de diplôme, les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins à la date d’entrée en formation.

La sélection des candidats est effectuée par un jury de sélection sur la base :

  • De l’examen d’un dossier destiné à apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre la formation d’auxiliaire de puériculture
  • Le dossier fait l’objet d’une cotation par un binôme d’évaluateurs

Les modalités de sélection telles qu’elles sont définies par le Ministère des solidarités et de la santé sont disponibles en ligne : Arrêté du 7 avril 2020 relatif aux modalités d'admission aux formations conduisant aux diplômes d'Etat d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture.

Pour s’inscrire à la formation, les candidats doivent obligatoirement se pré-inscrire sur WebConcours et doivent ensuite envoyer leur dossier par courrier à l’IFAP, avant la date de clôture des inscriptions. (Pour connaître le contenu du dossier, se référer au dossier d’inscription).

La prochaine rentrée aura lieu en janvier 2022 (Sélection terminée). A ce jour les dates d’inscription pour la rentrée de janvier 2023 ne sont pas connues. Merci de consulter ce site régulièrement.

Admission définitive

Chaque candidat est informé personnellement par écrit de ses résultats. En cas d’admission en liste principale, il dispose d’un délai de sept jours ouvrés pour valider, par écrit, son inscription en institut de formation. Au-delà de ce délai, il est présumé avoir renoncé à son admission et sa place est proposée au candidat inscrit en rang utile sur la liste complémentaire.

L’admission définitive est subordonnée :

  • à la production, au plus tard le jour de la rentrée, d’un certificat médical émanant d’un médecin agréé attestant que le candidat n’est atteint d’aucune affection d’ordre physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession à laquelle il se destine,
  • à la production, au plus tard le jour de la rentrée, d’un certificat médical attestant que l’élève remplit les obligations d’immunisation et de vaccination prévues le cas échéant par les dispositions du titre 1er du livre 1er de la troisième partie législative du code de la santé publique.. (Être à jour des vaccinations suivantes : DT Polio, BCG (IDR moins de 3 mois) et Hépatite B (dosage des anticorps anti Hbs) et Covid-19.)
Connaissances et aptitudes attendues

Les connaissances et aptitudes attendues pour suivre les formations conduisant aux diplômes d’État d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture sont (annexe de l’Arrêté du 7 avril 2020 relatif aux modalités d'admission aux formations conduisant aux diplômes d'État d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture) :

Attendus Critères
Intérêt pour le domaine de l’accompagnement et de l’aide à la personne notamment en situation de vulnérabilité Connaissances dans le domaine sanitaire, médico-social, social ou sociétal
Qualités humaines et capacités relationnelles - Aptitude à faire preuve d’attention à l’autre, d’écoute et d’ouverture d’esprit
- Aptitude à entrer en relation avec une personne et à communiquer
- Aptitude à collaborer et à travailler en équipe
Aptitudes en matière d’expression écrite et orale - Maîtrise du français et du langage écrit et oral
- Pratique des outils numériques
Capacités d’analyse et maîtrise des bases de l’arithmétique - Aptitude à élaborer un raisonnement logique à partir de connaissances et de recherches fiables
- Maîtrise des bases de calcul et des unités de mesure
Capacités organisationnelles Aptitudes d’observation, à s’organiser, à prioriser les activités, autonomie dans le travail

Les connaissances et aptitudes peuvent être vérifiées dans un cadre scolaire, professionnel, associatif ou autre.


Rencontre avec les formateurs et les étudiants de l’IFAP

Anita SERET, cadre de santé et puéricultrice à l’Institut de Formation d’Auxiliaires de Puériculture (IFAP) du CHU Amiens-Picardie, répond à vos questions sur la formation d’auxiliaire de puériculture​ proposée au CHU Amiens-Picardie :

Julie, étudiante à l’Institut de Formation d’Auxiliaires de Puériculture (IFAP) du CHU Amiens-Picardie, répond à vos questions sur la formation d’auxiliaire de puériculture​ proposée au CHU Amiens-Picardie :


Comment contacter l’IFAP ?

Le secrétariat est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30 :

TEL
03 22 45 59 94
   EMAIL
IFAP.secretariat@chu-amiens.fr

 

📍 LOCALISATION
CHU Amiens-Picardie – Site Sud (entrée secondaire)

Bâtiment des écoles et des instituts
30 Avenue de la Croix Jourdain
80054 Amiens
Consultez les plans d’accès

Page mise à jour le 13 janvier 2022