Cardiologie

Cardiologie

CHU Amiens-Picardie

La cardiologie traite des maladies du cœur et des vaisseaux. L’équipe de cardiologie du CHU Amiens-Picardie assure la prise en charge de patients atteints de pathologies cardiovasculaires en urgence ou en activité programmée. Le service de cardiologie dispose d’un secteur de consultation avec un plateau technique proposant plusieurs examens, d’un secteur d’hospitalisation et d’un hôpital de semaine.

Cardiologie du CHU Amiens-Picardie

L’équipe médicale de cardiologie

Pr Christophe TRIBOUILLOY, Professeur des universités, Praticien hospitalier, Chef du pôle cardio-thoracique-vasculaire
Pr Marcel PELTIER, Professeur des universités, Praticien hospitalier, Chef de service de cardiologie
Dr Yohann BOHBOT, Praticien hospitalo-universitaire
Dr Dorothée MALAQUIN, Praticien hospitalier
Dr Anfani MIRODE, Praticien hospitalier
Dr Jean-Paul QUERE, Praticien hospitalier
Dr Dan RUSINARU, Professeur associé, Praticien hospitalier
Dr Faouzi TROJETTE, Praticien hospitalier
Dr Emanuelle VERMES, Praticien hospitalier


Les pathologies traitées

Le service de cardiologie du CHU Amiens-Picardie prend en charge l’ensemble des pathologies cardio-vasculaires :

Maladie coronaire : angine de poitrine, infarctus du myocarde
Troubles du rythme cardiaque supraventriculaires (fibrillation auriculaire, flutter) et ventriculaires
Hypertension artérielle systémique
Maladie thrombo-embolique veineuse : phlébite, embolie pulmonaire
Cardiomyopathies hypertrophiques et dilatées
Insuffisance cardiaque
Valvulopathies
Endocardites
Maladie de Marfan
Péricardites et myocardites


Le plateau technique

Le service de cardiologie du CHU Amiens-Picardie dispose d’un plateau technique complet proposant plusieurs examens :

échocardiographie transthoracique (ETT)

L'échocardiographie transthoracique (ETT) est un examen qui permet de :

voir directement le cœur (valves et cavités cardiaques),
confirmer le diagnostic de la valvulopathie,
apprécier la sévérité et les conséquences sur le cœur.

Cet examen est non irradiant, non douloureux, utilise une sonde qui émet des ultrasons. La sonde est placée sur le thorax du patient (patient torse nu) pour obtenir des images des cavités cardiaques.

L‘examen crée une image du cœur, qui apparaît en mouvement sur l'écran. L'échographie est en permanence à la disposition du cardiologue.

La durée moyenne d’une échocardiographie est de 15 à 20 min.

échocardiographie transoesophagienne (ETO)

L'échocardiographie transoesophagienne (ETO) est un examen spécialisé qui permet de :

explorer le cœur,
explorer les valves,
explorer les cavités cardiaques.

Cet examen se fait selon les mêmes principes que l’échographie transthoracique (ETT).

Le capteur ultrasonore de petite taille est placé sur un endoscope ressemblant à celui utilisé pour les fibroscopies digestives (nécessité d’être à jeun et d’avaler la sonde). Puisque l’œsophage est accolé au cœur (dans lequel la sonde est introduite), les images sont de très bonne qualité, ce qui n’est pas toujours le cas en échographie transthoracique.

Cet examen n’est réalisé que dans une minorité de cas, lorsque l’échocardiographie transthoracique n’est pas suffisante.
Cet examen réalisé sous anesthésie locale est désagréable, particulièrement au moment d’avaler la sonde (réflexe nauséeux) mais n’est pas douloureux.

Il se réalise après un minimum de 6h de jeûne et dure environ 15 à 20 minutes.

épreuve / test d’effort (EE)

L'épreuve / test d'effort est un examen qui sert à évaluer les aptitudes cardiovasculaires d'une personne souffrant de douleurs dans la poitrine ou dans le cadre d'un suivi cardiologique, durant une activité physique soutenue (sur tapis roulant ou sur vélo d’appartement) en enregistrant le rythme cardiaque, l’ECG et la tension artérielle tout au long de l’examen.

Il existe 3 modalités de test d’effort :

le test d’effort classique ou épreuve d’effort,
l’épreuve d’effort cardiorespiratoire ou VO2, qui ajoute une mesure de la consommation d’oxygène à l’aide d’un masque,
l’échocardiographie d’effort qui ajoute une échocardiographie pour visualiser le cœur lors de l’effort

Une tenue de sport adaptée est nécessaire pour ces examens qui durent en moyenne 30 minutes.

échocardiographie d'effort / de stress

L'échocardiographie d'effort / de stress est un examen qui explore le cœur (valves et fonction cardiaque) avec les mêmes principes qu’une échographie transthoracique, mais est réalisé pendant l’effort, sur un vélo semi allongé ou sous perfusion de médicament permettant d’accélérer le cœur (Dobutamine). L’échographie d'effort / de stress présente les avantages d’être physiologique, sensible et sans danger.

Dans le cadre des maladies des valves (valvulopathies), cet examen peut être réalisé pour :

confirmer l’absence de symptômes,
confirmer que les symptômes sont liés au problème de valve,
rechercher une aggravation de la valvulopathie à l’effort,
rechercher une maladie des artère coronaires associée à la valvulopathie.

En cas d’impossibilité de réaliser un effort, on peut réaliser une échographie sous perfusion intraveineuse de Dobutamine pour mimer un effort.

Une tenue de sport adaptée est nécessaire pour ces examens indolores qui durent en moyenne 30 minutes.

Holter ECG / R test

Le Holter ECG est un examen réalisant un enregistrement continu ambulatoire de l’électrocardiogramme (ECG : enregistrement de l’activité électrique du cœur détectée à la surface du corps par des électrodes). Il a pour but de mettre en évidence des troubles du rythme cardiaque ou de la conduction de l’électricité dans le cœur, et constitue généralement la première approche diagnostique chez des patients se plaignant de palpitations ou de malaises.

La durée de l’enregistrement est en règle générale de 24 heures, voire plus.

Le R-test est un enregistrement ECG à la demande qui permet une surveillance du rythme cardiaque durant plusieurs jours. Le patient peut déclencher l’enregistrement lors de l’apparition d’un symptôme en appuyant sur un bouton au centre de l’enregistreur. Dès ce moment l’appareil mémorise l’électrocardiogramme. L’appareil garde également en mémoire tout rythme anormal qu’il a détecté durant le temps qu’il a été porté.

Cet examen est donc particulièrement indiqué pour l’investigation de symptômes évocateurs de troubles du rythme cardiaque ne se manifestant que de manière occasionnelle et est généralement effectué en complément du Holter, si ce dernier n’a pas permis de clarifier la situation.

Déroulement de l’examen

Pour le Holter ECG, 3 électrodes sont collées sur le thorax et reliées à un boîtier. L’appareil peut être porté facilement sans engendrer de gêne pour les activités quotidiennes habituelles. L’enregistrement est ensuite analysé et les éventuelles anomalies rythmiques sont mises en relation avec les symptômes que le patient doit noter sur une feuille d’activité qui lui est remise.

Contrairement au Holter, il est possible d’enlever le R-Test pour prendre une douche, puis de le repositionner en collant deux nouvelles électrodes (un paquet d’électrodes est remis au patient lors de la mise en place initiale de l’enregistreur). Le boitier de l’appareil est de dimensions plus restreintes que celui du Holter et se fixe directement sur une électrode collée sur le sternum. Une deuxième électrode est collée sur la paroi latérale du thorax et est reliée au boitier par un câble. L’appareil est suffisamment petit pour ne pas être visible sous une chemise

MAPA

La mesure ambulatoire de la pression artérielle, ou MAPA, est un enregistrement de la pression (ou tension) artérielle durant 24 heures. Elle renseigne de façon plus précise sur les changements de tension dans le contexte habituel sur l'ensemble de la journée, y compris la nuit. La MAPA permet de confirmer la réalité de l'hypertension artérielle dans la vie de tous les jours, afin d'éviter "l'effet blouse blanche" qui peut fausser les valeurs au cabinet médical ou en présence du médecin. Elle permet aussi de vérifier la bonne tolérance ou la bonne efficacité d'un traitement antihypertenseur ou de s'assurer de l'absence d'hypotension artérielle.

Déroulement de l’examen

Cet examen est géré par le service de pharmacologie clinique du Dr MASMOUDI. Un brassard relié à un petit appareil enregistreur attaché à la ceinture est installé. Le patient retire l'appareil le lendemain. L'appareil prend la pression artérielle toutes les 15 minutes en moyenne dans la journée et toutes les 30 minutes pendant la nuit. Les activités de la journée pendant laquelle le holter est posé, doivent refléter celles des activités régulières. Il est demandé de noter sur une feuille les différentes étapes de la journée (repas, efforts, coucher...), ainsi que les activités et les éventuels symptômes ressentis. Les résultats sont ensuite analysés par la machine et par le médecin.

coronarographie

La coronarographie est un examen permettant de visualiser les artères du cœur (artères coronaires). Il s'agit d'un examen d'imagerie qui utilise les rayons X. L’injection d'un produit de contraste iodé dans les artères permet de les rendre radio-opaques, c’est-à-dire de les faire apparaître sur une radiographie.

Cet examen nécessite la ponction d'une artère (le plus souvent l'artère radiale au niveau du poignet, plus rarement l'artère fémorale au niveau du pli de l'aine) et la montée d’un cathéter (tube flexible) jusqu'aux artères coronaires. Cet examen permet également, si nécessaire (en cas de rétrécissement ou de sténoses des artères coronaires), de mettre en place un ressort métallique appelé stent pour ouvrir le vaisseau.

Cet examen dure environ 30 min, nécessite d’être à jeun au minimum 4h avant et se fait sous anesthésie locale. Compte tenu du caractère invasif (ponction de l’artère radial), il peut être demandé au patient d’adapter son traitement anticoagulant.

cathétérisme cardiaque

Le cathétérisme cardiaque est un examen qui permet de :

mesurer les pressions à l'intérieur du cœur,
mesurer le débit du cœur,
visualiser les cavités cardiaques.

Les maladies des valves cardiaques peuvent modifier le débit du cœur et les régimes de pression à l’intérieur du cœur. Le cathétérisme cardiaque permet d’évaluer les conséquences et la gravité des maladies des valves.

Cet examen nécessite la ponction d'une veine (le plus souvent la veine fémorale au niveau du pli de l'aine) et/ou d’une artère permettant la montée d’un cathéter (tube flexible) jusqu'aux cavités cardiaques.

Cet examen dure environ 1h, nécessite d’être à jeun au minimum 4h avant et se fait sous anesthésie locale. Compte tenu du caractère invasif (ponction de la veine fémorale et/ou de l’artère fémorale), il peut être demandé au patient d’adapter son traitement anticoagulant.

IRM

L’IRM ou Imagerie par Résonance Magnétique est une technique qui permet d’explorer le corps humain grâce à l’utilisation d’un champ magnétique (aimant) dans lequel passent des ondes de radiofréquence. Ces ondes mettent en « résonance », c’est-à-dire font vibrer les atomes d’hydrogène composant les tissus de votre corps, et fabriquent ainsi des images. L’IRM n’utilise pas de rayons X et n’est donc pas irradiant.

L’IRM cardiaque permet d’analyser la morphologie et le fonctionnement du muscle et des valves cardiaques et de détecter par exemple, un défaut de contraction du muscle cardiaque ou une valve rétrécie.

L’IRM vasculaire permet l’analyse des vaisseaux : aorte thoracique et abdominale.

La durée moyenne d’un IRM est de 45 min et cet examen est indolore.

scanner

Le scanner permet de faire des images en coupe du corps humain. C’est un examen qui utilise les rayons X (le tube de rayons X tourne autour du patient). Grâce à un système informatique puissant, des images sont obtenues. Ensuite, elles sont imprimées sur un film pour être étudiées. Dans la plupart des cas, un produit de contraste à base d'iode injecté par voie veineuse est utilisé pour améliorer la qualité des images et voir l’intérieur des vaisseaux.

Chez les patients jeunes, il permet de voir les artères coronaires et peut éviter de faire une coronarographie si les coronaires sont strictement normales.

Le scanner permet aussi de quantifier la quantité de calcium au niveau des valves et de voir la forme et la taille de l’aorte.

La durée moyenne d’un scanner est de 5 à 10 min et cet examen est indolore.


L’institut des valves cardiaques

Avec le vieillissement de la population, les maladies des valves (valvulopathies) deviennent très fréquentes dans notre pays et représentent un problème de santé public. L’Institut des maladies des valves cardiaques du CHU Amiens-Picardie propose un accès à des soins d’excellence pour les valvulopathies.

Les cardiologues, les chirurgiens cardiaques et les radiologues du CHU Amiens-Picardie vous proposent une prise en charge adaptée aux maladies des valves cardiaques. Pour avoir davantage d’informations sur la prise en charge de la maladie des valves cardiaques, cliquez sur les items ci-dessous :

rétrécissement aortique
insuffisance aortique
rétrécissement mitral
insuffisance mitrale
rétrécissement tricuspide
insuffisance tricuspide
rétrécissement pulmonaire
insuffisance pulmonaire
endocardite infectieuse
syndrome de Marfan
bicuspidie aortique


Contacter le service de cardiologie

L’accueil téléphonique est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h, l’accueil physique se fait du lundi au jeudi de 8h à 17h30 et le vendredi de 8h à 17h.

> CONSULTATIONS ET EXAMENS COMPLÉMENTAIRES
CHU Amiens-Picardie – Site Sud

Bâtiment principal : Hall 2 – Rez-de-jardin
Tel : 03 22 08 72 30
Tel : 03 22 08 72 40

Fax : 03 22 08 73 14

> SOS ENDOCARDITE
CHU Amiens-Picardie – Site Sud

Tel : 03 22 08 98 46

> LABORATOIRE D’ÉCHOCARDIOGRAPHIE
CHU Amiens-Picardie – Site Sud

Bâtiment principal : Hall 2 – Rez-de-jardin
Tel : 03 22 08 73 15

> HOSPITALISATIONS ET HÔPITAL DE SEMAINE
CHU Amiens-Picardie – Site Sud

Bâtiment principal : Hall 2 – 5ème étage
Tel : 03 22 08 73 01
Tel : 03 22 08 73 02

LOCALISATION
CHU Amiens-Picardie – Site Sud

1 rond-point du Professeur Christian Cabrol
80054 Amiens
Consultez les plans d’accès