Notre actualité

  • Journée mondiale de la douleur 2021

    Découvrez en vidéo deux exemples de thérapie non-médicamenteuses qui ont une action positive dans la prise en charge de la douleur : la musicothérapie et l’art-thérapie.

    La prise en charge de la douleur est complexe et chaque individu l’exprime différemment. Les protocoles antalgiques médicamenteux ne répondent qu’en partie à la souffrance du patient. Les techniques non médicamenteuses s’inscrivent en complémentarité et participent à la prise en soin.

    A l’occasion de la journée mondiale de la douleur, le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) du CHU Amiens-Picardie souhaite vous montrer deux exemples de thérapies non-médicamenteuses qui ont une action positive dans la prise en charge de la douleur induite lors des soins ou dans la douleur chronique.

    La première séquence vous montre une situation de soin douloureux où la musicothérapie améliore la qualité du soin et renforce le lien soignant-soigné.

    La seconde séquence aborde l’intérêt de l’art-thérapie dans la prise en charge globale des douleurs chroniques.

    L’approche non médicamenteuse dans le traitement de la douleur, pour chacun, est un moyen efficace de personnalisation des soins. Le Comité de Lutte contre la douleur du CHU Amiens-Picardie participe à son développement.

  • Vous êtes IBODE ? IBO ? Rejoignez-nous !

    Le CHU Amiens-Picardie recrute des Infirmiers de Bloc Opératoire Diplômés d’État (IBODE) (H/F) :

    👍 Recrutement en CDI (Contrat à Durée Indéterminée)
    💶 Prime de recrutement de 2 500€
    🏥 Stagiairisation à 6 mois
    🏠 Possibilité de logement temporaire
    👶 Accès à une crèche du personnel

    JE POSTULE
    recrutement@chu-amiens.fr

    Le CHU Amiens-Picardie recrute également des Infirmiers faisant fonction d’Infirmier de Bloc Opératoire (IBO) (H/F) avec une stagiairisation à 6 mois.

    Être IBO ou IBODE au CHU Amiens-Picardie, c’est :

    😀 Rejoindre une équipe interdisciplinaire et pluri-professionnelle
    🏥 Intégrer une structure assurant le recours territorial sur la chirurgie pédiatrique, neurochirurgicale, cardiaque et thoracique et la transplantation rénale
    👍 Exercer au sein d’un plateau technique opératoire et interventionnel moderne et intégrant les nouvelles technologies chirurgicales
    🤩 Participer aux innovations chirurgicales
    👍 Se former à SimUSanté
    🎯 Bénéficier d’un parcours de professionnalisation personnalisé et pour les faisant fonction d’un accompagnement vers la formation d’IBODE
    😍 Diversifier rapidement son parcours au travers de nombreuses spécialités chirurgicales et interventionnelles (hors chirurgie cardiaque pédiatrique et transplantation multi-organes)
    💶 Gagner 3 500€ : salaire net moyen pour un IBODE avec 5 ans d’ancienneté

  • Le CHU Amiens-Picardie au tableau d’honneur des meilleurs hôpitaux de France

    L’année 2020 aura été particulièrement marquante pour les professionnels de santé dont les activités ont été fort impactées par la COVID. Dans ce contexte pourtant difficile, le CHU Amiens-Picardie a su maintenir une qualité de prise en charge et une expertise remarquées dans le nouveau classement du magazine Le Point.

    Le palmarès 2021 des hôpitaux et cliniques de France classe le CHU Amiens-Picardie en 12ème place du tableau d’honneur des meilleurs hôpitaux de France (sur 262 établissements publics questionnés par le magazine). L’établissement progresse même pour 60 % des disciplines pour lequel il est cité.

    Le CHU Amiens-Picardie s’affiche dans 57 des 81 disciplines médicales et chirurgicales recensées. Dans 9 classements thématiques, certaines expertises de l’établissement public se placent dans les 10 premières.

    A noter particulièrement :

    9 activités d’orthopédie et la traumatologie sont remarquées dont 5 dans les 10 premières places : chirurgie de la cheville (3ème/30), chirurgie du pied (7ème/30), prothèse du genou (3ème/ 40), chirurgie de l’épaule (9ème/30) et prothèse de la hanche (3ème/ 50),

    11 prises en charge de cancers sont répertoriées dans le classement, avec le cancer de l’utérus (2ème/50) par le service de gynécologie obstétrique (service également remarqué pour 4 autres activités) et le cancer du poumon (7ème/30) par les services de chirurgie thoracique et de pneumologie (également classées pour d’autres activités),

    Le CHU se remarque dans la prise en charge de la maladie de Parkinson (10ème/30) valorisant les compétences de neurochirurgie (également classés pour 4 autres activités) et de neurologie (également classés pour 2 autres activités),

    Le service d’urologie, classé dans 6 disciplines,

    Le service de chirurgie digestive classé dans 5 disciplines,

    Le service de cardiologie, classé dans 4 disciplines,

    Le service d’ORL, classé dans 4 disciplines,

    Le service de chirurgie cardiaque, classé dans 2 disciplines,

    Le service d’endocrinologie, classé dans 2 disciplines,

    Le service d’hépato gastro-entérologie, classé dans 3 disciplines,

    Le service d’hématologie clinique, classé dans 2 disciplines.

    Les compétences des équipes sont également mises à l’honneur dans cette publication pour les activités de rhumatologie, dermatologie, d’ophtalmologie, de chirurgie cardiaque, de chirurgie vasculaire, de chirurgie de l’enfant, de Chirurgie maxillo-faciale, d’hématologie pédiatrique et de médecine vasculaire.

    C’est l’investissement des équipes médico-soignantes et leur professionnalisme qui ont permis ces reconnaissances. Félicitations aux équipes du CHU Amiens-Picardie.

  • Agir pour le développement durable à l’hôpital

    Dans un contexte d’une prise de conscience des enjeux sociétaux liés au climat et d’une plus grande attention à la responsabilité de chacun, le CHU Amiens-Picardie est particulièrement attentif à intégrer les préoccupations en matière sociale et environnementale dans ses activités et dans sa stratégie.

    La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) se décline en grands projets pragmatiques et pratiques, mais pour autant ambitieux, pour préserver notre santé, lutter contre la pollution, protéger les ressources et favoriser le développement durable.

    Le CHU Amiens-Picardie s’est aujourd’hui engagé sur 7 thématiques dont certaines font l’objet d’opérations de sensibilisation à l’occasion de la nouvelle semaine européenne du développement durable 2021 portée par le Ministère de la transition écologique :

    1. Maîtriser les consommations d’énergie
    2. Maîtriser et rationnaliser les dépenses d’impression
    3. Optimiser le tri et la valorisation des déchets
    4. Mettre en place le Plan de de déplacement (déplacements durables – mobilité)
    5. Déployer le télétravail
    6. Animer une démarche QVT (Qualité de Vie au Travail)
    7. Favoriser une consommation responsable tout en luttant contre le gaspillage alimentaire

    Les référents des filières Déplacements durables – Économies d’énergies (eau, gaz/chauffage, électricité), Économies papiers et impressions, Tri et valorisation des déchets, sont mobilisés particulièrement cette année pour « mettre en action » des professionnels hospitaliers. La Semaine Développement durable 2021 se déploie sous le thème « Découvrir et agir » ; proposant des conseils pour agir au quotidien et des stands d’informations aux professionnels de santé.

    Zoom sur les déplacements durables (mobilité)

    Depuis 2018, l’établissement s’est engagé dans la réalisation de son Plan de Mobilité. L’objectif est d’améliorer et optimiser les trajets quotidiens domicile-travail et les déplacements des salariés, étudiants, visiteurs. Le plan de mobilité qui se décline en différentes actions liées au déplacement durable, propose une réflexion collective sur les déplacements des collaborateurs respectant les principes du développement durable, une opportunité pour optimiser significativement les déplacements et conditions de travail, un véritable projet d’établissement qui s’inscrit pleinement dans la politique RSE et de développement durable.

    Les actions de sensibilisation aux différents moyens de déplacements, des conseils, des tests ou de prêts sont régulièrement organisés. Ce mois de septembre 2021 aura été celui d’une opération de prêts de vélos à assistance électrique pour 40 agents (projet mené GoodWatt).

    Zoom sur la gestion des déchets

    Un comité de pilotage dédié aux déchets réunit nombre d’acteurs du CHU Amiens-Picardie qui souhaitent s’investir dans la réduction des déchets et l’optimisation de leur traitement. Ce COPIL impulse toutes les actions visant à réduire l’impact environnemental et financier des déchets. Il a ainsi récemment proposé de travailler sur la mise en place de nouvelles filières de valorisation des déchets : métaux, masques à usage unique, linge tissé, verre médicamenteux, archives médicales…

    Parmi les secteurs dynamiques de l’établissement, les blocs opératoires ont pu partager les bénéfices de leur nouveau dispositif NEPTUNE permettant la gestion hermétique et robotisée des déchets liquides chirurgicaux. Ce dispositif a permis en une année une baisse de 28 tonnes des DASRI des blocs opératoires.

    Un groupe de travail intégrant des représentants des services logistiques, de l’unité d’hygiène et du bloc opératoire finalisera cet automne des procédures de traitement des déchets et de désinfection des métaux (cuivre, aluminium et ferrailles du bloc opératoire). Autant d’actions qui illustrent l’implication forte des services logistiques du CHU Amiens-Picardie dans la mise en œuvre d’actions s’inscrivant dans une démarche de développement durable.

  • Octobre Rose 2021

    L‘ensemble des professionnels du CHU Amiens-Picardie vous invite à passer le message Seinplement osez le dépistage. Ils se mobilisent #tousenrose, s’engagent à promouvoir le dépistage #seinplemetosezledepistage, et accueillent le grand public dans le cadre de plusieurs rendez-vous à retrouvez à l’agenda.

    Le CHU Amiens-Picardie propose :

    9 évènements grand public du 30 septembre au 27 octobre (au CHU Site Sud) : information, dépistage (mammographies sans RDV), exposition photos, conférence-défilé, ciné-débat, animations sportives, studio photo…

    Une dizaine d’ateliers réservés aux patientes du CHU (sur inscription après des services de gynécologie et de l’oncopôle)

    Découvrez les manifestations proposées au grand public par le CHU Amiens-Picardie et ses partenaires :

    Télécharger l’affiche

    DÉCOUVREZ LES ÉVÉNEMENTS
    pour Octobre Rose

    Avec la collaboration particulière des services d‘imagerie, de l’oncopôle, de gynécologie, des étudiants de l’IFMEM et de l’école de sages-femmes. Nos partenaires : Seinboliquement Rose, La Ligue Contre le Cancer de la Somme, le CRCDC Hauts-de-France, la mgen Somme, Emmanuelle Coiffure, Clothylde Zumba.

  • Fermeture de l’accès au bâtiment Fontenoy-Hall 3 côté entrée secondaire

    Dans le cadre des travaux de réhabilitation du Fontenoy – Hall 3, le CHU Amiens-Picardie est contraint de fermer l’entrée du bâtiment Fontenoy – Hall 3 côté entrée secondaire, à compter du 27 septembre et pour environ 5 mois.

    Pour accéder aux services dans le bâtiment Fontenoy – Hall 3, les usagers sont invités à emprunter l’entrée du bâtiment principal du CHU (Rond-point du Pr. Cabrol Amiens) :

    Plan Oncologie médicale
    Plan Hôpital de jour Oncopôle
    Plan Hémodialyse
    Plan Hématologie clinique
    Plan DISSPO – Soins de supports en oncologie

    Pour les patients venant en médecine nucléaire, veuillez emprunter l’entrée du bâtiment Hématologie clinique
    (et descendre au sous-sol)
    Plan Médecine nucléaire

    Il est conseillé aux usagers empruntant l’entrée secondaire de privilégier l’usage de la navette. L’arrêt navette le plus proche est situé devant l’entrée du bâtiment hématologie avec un passage toutes les 15 minutes de 7h45 à 17h45 du lundi au vendredi.


    Télécharger le circuit et les arrêts de la navette usagers

    Il n’y a pas de changement pour les patients venant dans le service de Radiothérapie.
    Plan Radiothérapie

  • Le CHU Amiens-Picardie encourage la mobilité durable avec le prêt de 40 vélos électriques à ses professionnels en partenariat avec GoodWatt

    Le CHU Amiens-Picardie se lance mardi 31 août et mercredi 1er septembre dans un projet de promotion auprès de ses agents hospitaliers, de la pratique du vélo électrique pour les déplacements du quotidien.

    40 professionnels du CHU Amiens Picardie se verront remettre un vélo électrique à tester gratuitement pendant un mois grâce au dispositif GoodWatt. Avant de se lancer, les agents participeront à une formation au savoir rouler en ville dispensée par MCF (les moniteurs cyclistes français). Ils pourront ainsi découvrir et essayer ce mode de transport avant d’envisager d’adopter durablement ce nouveau mode de déplacement.

    Le vélo à assistance électrique, en plein essor, permet de se déplacer plus rapidement et sur de plus longues distances en fournissant un effort moindre qu’un vélo classique, des qualités idéales pour les trajets domicile-travail.

    Cette démarche s’inscrit dans le cadre du plan de mobilité du CHU Amiens-Picardie. Elle vise à promouvoir les modes de transports alternatifs à la voiture individuelle auprès des agents. D’autres solutions sont aussi proposées pour « venir travailler au CHU autrement » : en bus, en covoiturage…

    Le dispositif « GoodWatt » est un dispositif clé en main qui permet aux employeurs de promouvoir la pratique du vélo électrique auprès de leurs collaborateurs. GoodWatt s’inscrit dans le programme CEE O’vélo, soutenu par l’ADEME et lauréat d’un appel à projet du Ministère de la Transition écologique. Après les villes de Nantes, Rennes, Lyon et Lille, c’est désormais au tour d’Amiens de pouvoir bénéficier du programme GoodWatt.

  • Une athlète paralympique au chevet des enfants hospitalisés

    Erika SAUZEAU, athlète de para-aviron est venue rendre visite aux enfants hospitalisés en Médecine Physique et de Réadaptation Pédiatrique au CHU Amiens-Picardie le 2 juillet 2021.

    Ils ont pu découvrir son univers, son parcours et sa force de vivre. Ils ont aussi découvert l’investissement et l’enthousiasme d’une jeune championne d’Europe médaillée d’argent en 2021 à Varèse et l’entrainement qu’elle a suivi pour participer pour la première fois aux actuels Jeux Paralympiques de Tokyo.

    Erika SAUZEAU s’entraine 20 à 25 heures par semaine sous la surveillance de Loïc MARIAGE. Elle évolue dans un bateau avec trois autres rameurs (Antoine JESEL, Rémy TARANTO et Margot BOULET) et un barreur (Robin LE BARREAU) qui les corrige, les motive, gère le programme d’entrainement et les guides lors des courses. Trois bateaux représenteront la France lors des Jeux de cette année : Skiff PR1 (Nathalie BENOIT), PR2 Mixte (Perle BOUGE et Christophe LAVIGNE) et PR3 Mixte (Erika SAUZEAU et ses coéquipiers).

    Leurs épreuves sont programmées vendredi 27 août 9h30 à 12h10 (séries), samedi 28 août 9h30 à 12h10 (repêchages) et nous l’espérons le dimanche 29 août 9h30 à 12h20 (finales).

    La date n’est pas encore fixée mais Erika SAUZEAU souhaite revenir auprès des enfants hospitalisés après les Jeux Paralympiques et nous travaillons déjà avec elle pour organiser une initiation au para-aviron : beaucoup d’étoiles à venir encore dans les yeux de nos enfants !

  • Nouveau départ pour les Antilles

    Des professionnels du CHU Amiens-Picardie se portent volontaires pour rejoindre les hôpitaux de Guadeloupe et de Martinique, débordés par la nouvelle vague de Covid-19.

    6 professionnels sont partis sur place depuis 2 semaines pour prêter main forte aux collègues antillais. 4 autres professionnels sont partis les rejoindre le 17 août (une infirmière et 3 aides-soignants).

    Les premiers étant sur le retour, un relais est assuré avec 6 nouveaux volontaires partis vendredi : une médecin urgentiste, une interne en médecine, une manipulatrice en électroradiologie, et 3 infirmiers.

    La remontée des candidatures des volontaires est réalisée via l’encadrement et la Direction des soins, et la Direction des affaires médicales. La sélection des candidats au départ est réalisée selon le profil de la personne, la capacité du service à pouvoir libérer le professionnel tout en assurant la continuité du service.
    La liste des volontaires est ensuite adressée à l’ARS, qui valide les candidatures en fonction des métiers et du nombre de professionnels souhaités, avant la sélection du Centre de Crise Sanitaire national.
    Les professionnels reçoivent ensuite directement les informations de l’ARS (modalités de départ, réquisition, lettre de mission…).

    Merci aux professionnels qui se portent volontaires.

     

    « Cela fait écho à mes valeurs professionnelles et personnelles » « Escortés à l’aéroport, bien accueillis au CHU : nous vous confirmons que les renforts sont fort attendus et vraiment indispensables » Les professionnels témoignent d’une aventure humaine et professionnelle très riche, de moments intenses et difficiles au sein d’un hôpital saturé.

  • Solidarité hospitalière

    Après avoir lui-même été aidé en 2020, le CHU Amiens-Picardie vient en renfort des hôpitaux en tension dans le cadre de la crise sanitaire.

    6 professionnels du CHU Amiens-Picardie ont rejoint les hôpitaux de Guadeloupe et de Martinique, débordés par la nouvelle vague de Covid-19. Ils répondent ainsi à l’appel aux volontaires lancé par Olivier VERAN.

    Après 1 médecin infectiologue parti pour une dizaine de jours en fin de semaine dernière, 5 autres professionnels ont été sélectionnés par le Centre de Crise Sanitaire national : 1 médecin urgentiste, 3 infirmières (cadres formatrices) et 1 manipulateur en électro-radiologie du CHU Amiens-Picardie comptent parmi les 40 professionnels de santé des Hauts-de-France qui sont partis le 10 août prêter mains fortes aux collègues antillais pendant 2 semaines. Le CHU Amiens-Picardie remercie les nombreux professionnels qui se sont portés volontaires.

    De plus, dans le cadre du dispositif EVASAN, les services de réanimation du CHU Amiens-Picardie accueillent un premier patient Covid d’Occitanie. Evacué de Narbonne par transport aérien, il a été pris en charge à Albert-Méaulte par les équipes du SMUR du CHU Amiens-Picardie. D’autres transferts sont envisagés, avant même la fin de la semaine.
    Alors que la région Occitanie connaît actuellement de fortes tensions dans ses services de réanimation du fait de la reprise épidémique, les établissements de notre région, moins atteints par la reprise épidémique actuelle, s’inscrivent à leur tour dans la solidarité nationale à travers l’accueil de patients Covid. Ces transferts sont coordonnés par le Centre de crise sanitaire du Ministère des solidarités et de la santé et organisés sur décision médicale selon l’état de santé du patient, en concertation entre les médecins de l’établissement d’origine, de l’établissement d’accueil et du SAMU, et avec l’accord préalable de la famille.