Notre actualité

  • E-mOove : capter les mouvements pour mieux soigner la maladie de Parkinson

    Une nouvelle méthode d’analyse de maladie de Parkinson est étudiée au CHU Amiens-Picardie. La technique de capture de mouvement est utilisée pour évaluer au mieux les patients Parkinsonniens et leur proposer les traitements les mieux adaptés.

    Cette nouvelle méthode utilisant les nouvelles technologies, propose d’enregistrer, analyser pour ensuite reconnaître plusieurs mouvements associés à la maladie. Les patients volontaires sont équipés d’une combinaison composée de 32 capteurs et d’un ensemble de sangles et d’une paire de mitaines, relié les uns ou autres par des câbles. Les mouvements simples qu’ils réalisent sont filmés pendant 1 heure au sein du service de neurologie du CHU Amiens-Picardie.

    Le projet de recherche est porté par Pr Michel LEFRANC du service de neurochirurgie. L’objectif est d’améliorer le suivi à domicile des patients parkinsoniens avec les outils disponibles notamment en télémédecine : pratique médicale à distance, pour surveiller l’état de santé d’une personne, prescrire des médicaments, ou faire un suivi post-thérapeutique…

  • Journée mondiale Parkinson

    L’ensemble des compétences du Centre Expert Parkinson (CEP) du CHU Amiens-Picardie mobilisé pour prendre en charge les patients souffrant de cette maladie neuro-évolutive lente aux symptômes fluctuants qu’est Parkinson.

    L’équipe paramédicale et médico-chirurgicale du Centre Expert Parkinson répond aux besoins diagnostics, soit l’analyse des critères de la pathologie du mouvement en 1ère ligne ou de 2ème ligne (après consultations de neurologues de ville par exemple). Les soins de proximité ou de recours et le suivi des patients sont assurés par une équipe pluridisciplinaire en consultation présentielle ou en téléconsultation (télémédecine) selon la situation.

    Lorsque le traitement médicamenteux n’est plus suffisant, le CHU Amiens-Picardie propose son expertise grâce à la chirurgie robotisée pour la stimulation cérébrale profonde ou encore l’utilisation d’une technique laser pour plus de précisions, sécurité et confort pour les patients.

    Dans le cadre du programme RAAC (réhabilitation améliorée après chirurgie), les interventions sont réalisées en une seule fois sans réveil per-opératoire dans la grande majorité des cas, avec des durées courtes d‘hospitalisation. Les interventions chirurgicales liées aux pompes par perfusion sous-cutanée (stabilisant l’état clinique), sont proposées en ambulatoire (sortie le jour même) ou parfois même à domicile. Le parcours du patient opéré est toujours suivi et balisé.

    Le centre Expert Parkinson d’Amiens participe aussi à la formation des professionnels et à des projets de recherche. Une nouvelle méthode d’analyse de maladie de Parkinson est étudiée dans un projet innovant E-moove. La technique de capture de mouvement est utilisée pour évaluer au mieux les patients Parkinsonniens et leur proposer les traitements les mieux adaptés : E-moove : capter les mouvements pour mieux soigner la maladie de Parkinson.

  • Formation vaccination contre la Covid-19

    Depuis le début, les équipes développent et proposent des formations spécifiques Covid-19 pour accompagner les professionnels.

    La campagne vaccinale doit s’accélérer et 15 nouveaux créneaux de Formation Vaccination Covid-19 sont disponibles dès le 7 avril pour les professionnels habilités à vacciner :

    JE M’INSCRIS
    à la formation vaccination

    Acquérir de nouvelles compétences et développer votre potentiel parmi les 14 thématiques ! Les formations développées au sein de SimUSanté® visent à améliorer les pratiques de santé des professionnels, des patients et des aidants, tout au long du parcours de santé, du domicile à l’hôpital.

  • Devenez ambulancier avec l’Institut de Formation d’Ambulanciers (IFA) du CHU Amiens-Picardie

    L’ambulancier assure, sur prescription médicale ou en cas d’urgence médicale, la prise en charge et le transport de malades, de blessés dans des véhicules de transport sanitaire adaptés pour des raisons de soins ou de diagnostic.

    L’Institut de Formation d’Ambulanciers du CHU Amiens-Picardie propose une formation courte :

    13 semaines de cours
    5 semaines de stages

    Marion DUQUESNE, formatrice à l’Institut de Formation d’Ambulanciers (IFA) du CHU Amiens-Picardie, et répond à vos questions sur la formation d’ambulancier​ proposée au CHU Amiens-Picardie :

    Les conditions d’inscription au concours sont :

    aucune condition de diplôme n’est requise pour se présenter à l’épreuve écrite d’admissibilité,
    être titulaire du permis de conduire de catégorie B en cours de validité (3 ans ou 2 ans en conduite accompagnée),
    ne présenter aucune contre-indication médicale à la profession d’ambulancier,
    être à jour des vaccinations suivantes : DT Polio, BCG (IDR moins de 3 mois) et Hépatite B (dosage des anticorps anti Hbs)

    Les inscriptions pour la session d’août 2021 sont possibles jusqu’au 30 avril 2021.

    JE M’INSCRIS
    au concours IFA 2021

  • Journée mondiale de l’autisme : le Centre Ressources Autisme plus que jamais mobilisé

    Toute l’équipe du Centre Ressources Autisme de Picardie du CHU Amiens-Picardie (CRA Picardie) est restée mobilisée en cette période difficile.

    En respectant les conditions sanitaires et exclusivement sur RDV, les espaces rue Grenier et Bernard à Amiens Quartier Saint-Leu, sont ouverts pour poser le diagnostic de l’autisme et du TSA, accompagner les familles et les professionnels.

    Les missions du Centre Ressources Autisme Picardie sont :

    l’accueil et l’information de la personne et de sa famille
    l’appui au diagnostic et l’évaluation de l’autisme et du TSA à la demande des familles, en lien avec les équipes de proximité (Plateformes de coordination et d’orientation et plateformes de diagnostic précoce : CMP, CMPP, CAMSP)
    le conseil, l’aide à l’orientation, et l’accompagnement des familles et des professionnels
    la documentation
    la formation
    l’animation d’un réseau régional
    la recherche
    la participation au Groupement National des CRA (GNCRA).

    Le CRA Picardie s’adresse aux enfants, adolescents, adultes présentant un trouble du spectre de l’autisme et à leurs familles. Il s’adresse aussi aux professionnels et associations qui les accompagnent.

  • Traitement de la Covid-19 : efficacité et sécurité de l’Interféron nébulisé évaluées au CHU Amiens-Picardie

    Dans cette période où plus que jamais nous avons besoin de preuves solides avant d’avancer vers de nouvelles thérapies, le CHU Amiens-Picardie est investi dans la recherche de traitements de la COVID-19, notamment par l’administration de l’Interféron par voie pulmonaire, projet présenté par M. Olivier VÉRAN, Ministre de la Santé et des Solidarités. L’essai est labellisé priorité nationale de recherche.

    Les équipes du CHU Amiens-Picardie sont mobilisées pour démontrer l’efficacité de l’Interféron inhalé par une étude contrôlée auprès de 146 patients des Hauts-de-France. L’enjeu de la recherche promue par le CHU Amiens-Picardie est de mesurer les effets de 8 jours d’inhalation d’interféron à travers un masque, chez les patients hospitalisés pour COVID-19 en phase initiale.

  • Purple Day : changeons de regard sur l’épilepsie

    A l’occasion du Purple Day le 26 mars, les équipes du CHU Amiens-Picardie, compétentes dans la prise en charge de toutes les formes d’épilepsie et labellisé centre de compétence épilepsies rares, s’associent à la mobilisation de cette journée internationale pour informer et sensibiliser à l’épilepsie.

    Changeons de regard avec des nouvelles prises en charge chirurgicales

    Dans 70% des cas, l’épilepsie est bien contrôlée par les médicaments. Quand les patients restent gênés par leur épilepsie, il est parfois possible de proposer un traitement chirurgical. Jusqu’à maintenant, il s’agissait habituellement d’interventions nécessitant d‘ouvrir le crâne. De nouvelles techniques moins invasives apparaissent.

    Une technologie encore rare et prometteuse, la chirurgie par thermothérapie laser, est proposée au CHU Amiens-Picardie par le service de Neurochirurgie pour des indications très spécifiques de patients en épilepsie sévère non contrôlable par traitement médicamenteux.

    Cette technologie a déjà fait ses preuves pour des patients atteints de tremblements sévères ou la maladie de Parkinson. Le CHU Amiens-Picardie, expert européen sur cette technique (le plus grand nombre de procédures LITT réalisées en Europe), prévoit d’augmenter le nombre de bénéficiaires notamment des patients atteint d’épilepsie.

    Le CHU Amiens-Picardie prend en charge les patients enfants et adultes présentant ou suspects d’épilepsie, en consultation dans les services de neurologie pédiatrique et de neurophysiologie clinique, en partenariat avec les services de neurologie adulte, d’explorations fonctionnelles du système nerveux de l’enfant, et de neurochirurgie. Une fois évaluée, l’épilepsie peut être la plupart du temps contrôlée par la prise d’un ou plusieurs traitements médicamenteux.

    Le CHU Amiens-Picardie est labellisé centre de compétence épilepsies rares qui associe le service de Neurologie Pédiatrique (pour les enfants et adolescents) et le service de Neurophysiologie Clinique (pour les adultes). Il propose également à ce titre, des missions d’enseignement et de recherche.

    L’enjeu de Santé publique que représente l’épilepsie :

    La France compte environ 650 000 personnes souffrant d’épilepsie
    100 000 sont des enfants, dont l’accès à l’éducation est rendu difficile
    100 000 sont des personnes âgées dont la dépendance est accrue du fait de la maladie
    3 000 personnes meurent chaque année faute d’une prise en charge adaptée, ce qui représente autant que le nombre de décès annuels par accidents de la route
    En Europe, l’épilepsie est la maladie neurologique handicapante la plus fréquente avec un coût global estimé à 0,2% du PIB
    Plus de 50 millions de patients dans le Monde

    Le CHU Amiens-Picardie relaie les actions menées par la Ligue Française Contre l’Épilepsie, la Fondation Française pour la Recherche sur l’Épilepsie et l’association Épilepsie-France qui appellent à changer notre regard sur la maladie : l’épilepsie est une maladie « comme les autres ».

  • Mars Bleu : le CHU Amiens-Picardie mobilisé contre le cancer colorectal

    Le cancer colorectal, aussi appelé cancer de l’intestin, est l’un des plus fréquents en France : il touche plus de 43 000 hommes et femmes par an, généralement de plus de 50 ans. Avec 17 000 décès annuels, c’est le 2ème cancer le plus meurtrier.

    Les services d’Hépato-Gastroentérologie et de Cancérologie Digestive, de Chirurgie Digestive et d’Oncologie Médicale sont spécialisés dans le traitement des cancers digestifs. Ils travaillant en collaboration étroite au sein de la Fédération des maladies de l’appareil digestif, partenariat matérialisé par la Réunion de Cancérologie Pluridisciplinaire hebdomadaire (RCP) au CHU Amiens-Picardie et 2 fois par mois avec les centres hospitaliers régionaux. Il rassemble aussi les services de Radiologie, de Radiothérapie et de Médecine Nucléaire.

    Grâce au dépistage et au suivi de spécialistes, le cancer colorectal peut être guéri dans 9 cas sur 10. La détection précoce des cancers et des adénomes (les polypes, lésions précancéreuses à risque d’évolution vers le cancer) permet la plupart du temps une prise en charge curative et donc la guérison.

    Le test de dépistage du cancer colorectal est simple et efficace, les explications ci-dessous :

    La coloscopie est ensuite l’examen clé du diagnostic. Elle permet aussi d’enlever les polypes et définit le risque individuel de chaque patient.

  • Semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose

    L’endométriose est un pathologie complexe qui touche 10% des femmes en âge de procréer en France. Elle est de mieux en mieux dépistée et prise en charge.

    Avec plusieurs praticiens formés à l’endométriose, le service de gynécologie-obstétrique du CHU Amiens-Picardie propose de manière hebdomadaire des consultations dédiées.

    160 consultations spécifiques pour l’endométriose ont été réalisées en 2020 et 50 patientes ont pu être opérées, par une équipe multidisciplinaire de chirurgiens de différentes spécialités. Cette équipe est également composée de radiologues, de médecins de la douleur, de gastro-entérologues mais aussi de psychologues et sexologues.

    L’amélioration des traitements hormonaux et des techniques chirurgicales qui sont de moins en moins invasives, endigue l’évolution de la maladie, diminue ses effets et permet un rétablissement rapide des patientes.

    Les professionnels constatent une augmentation constante des cas d’endométriose, n’hésitez pas à consulter :
    Tel : 03 22 08 74 00
    E-mail : cgo.secretariat@chu-amiens.fr

    EN SAVOIR +
    Consultez le site d’EndoFrance

  • La cancérologie fait peau neuve

    L’Hôpital de jour de l’Oncopôle, qui accueille les chimiothérapies du CHU Amiens-Picardie, a déménagé dans des nouveaux locaux du même bâtiment Fontenoy – Hall 3 rénové. Depuis le 18 février, les patients (une centaine par jour) sont accueillis dans des nouveaux locaux plus spacieux, lumineux et confortables.

    Ce nouvel environnement a été pensé par les différents acteurs de santé pour faciliter et sécuriser le parcours patient. Il permet d’avoir en toute proximité l’ensemble des expertises en cancérologie (consultations, hospitalisation, préparation pharmaceutique des poches, traitements radiothérapies ou chirurgies et les soins de support…).

    La prise en charge est complète et assurée par des professionnels dédiés à la cancérologie. Le CHU Amiens-Picardie, établissement de recours régional, offre un niveau d’expertise élevé qui permet au besoin l’hospitalisation en cas de complication, l’accès à des techniques de pointe plus précises (radiothérapie et stéréotaxie) et des traitements innovants dont la révolution thérapeutique pour traiter les lymphomes et leucémies aiguës. Il investit également sur la recherche contre le cancer pour évaluer les thérapies de demain qui favoriseront la guérison, ou amélioreront les parcours de soins.

    Le CHU Amiens-Picardie est organisé en filières pour proposer la prise en charge de haut niveau de toutes les variétés de cancers, touchant tous les organes. 400 professionnels de santé, dont 96 médecins spécialistes, disposent d’un plateau technique moderne, doté de tous les moyens diagnostiques, de traitement, de suivi et de recherche pour lutter contre les cancers.

    La prévention, le soin et la recherche font partie des missions coordonnées régionalement par le CHU.

    L’objectif de lutte contre le cancer du CHU Amiens-Picardie se concrétise par :

    l’amélioration de la qualité de la prise en charge des patients atteints de cancer en optimisant le parcours de soins (diagnostic, traitement, soins de supports…),

    un accès simple et rapide pour la population de la région à des spécialistes hospitaliers, formés et experts dans leurs domaines,

    un accès à des équipements de grande qualité pour les diagnostics et les traitements,

    le développement d’une expertise se basant sur une activité riche de recherche fondamentale et de la recherche clinique (participation et mise en place d’essais cliniques) en lien avec un centre de ressources biologiques (biobanque, tumorothèque) coordonné par le département de la recherche
    du CHU Amiens-Picardie,

    la collaboration avec les établissements de la région et les CHU de France qui encourage l’innovation et l’amélioration des prises en charge,

     l’amélioration des partenariats avec les professionnels de proximité et des représentants et associations des patients,

    le développement de l’enseignement initial et la formation continue des professionnels de santé sur la cancérologie.

    La qualité des soins est la priorité absolue : cette qualité implique un parcours de soins clair avec des délais réduits pour les consultations et les examens complémentaires, ainsi que des explications détaillées données aux patients et à leur famille lors des traitements.