Notre actualité

  • Un « pancréas artificiel » pour les patients diabétiques de type 1

    Un nouveau système de pompe à insuline « intelligente », permettant un meilleur équilibre du taux de glycémie, est dorénavant proposé par le CHU Amiens-Picardie.

    En décembre 2020, 4 patients ont été équipés d’un « pancréas artificiel » qui délivre en boucle fermée, sans intervention du patient, la juste dose d’insuline. C’est un système dit « hybride », dans la mesure où la délivrance continue de l’insuline est désormais automatisée ; reste au patient à faire le choix de la dose d’insuline appropriée pour les repas (les « bolus »).

    Ce système apporte ainsi une meilleure efficacité thérapeutique et plus de confort au patient. La pompe à insuline communique avec un capteur de glycémie sous-cutané et régit ainsi le débit d’insuline de façon plus ajustée que ne le ferait le malade lui-même.


    La délivrance de l’insuline est assurée par la pompe et l’ajustement est réalisé par algorithme, lequel augmente ou réduit autant que de besoin les doses d’insuline ou arrête même la pompe pour prévenir toute hypoglycémie sévère.

    Ce nouveau dispositif est proposé dans le cadre d‘une étude observationnelle menée par le service d’endocrinologie, maladies métaboliques et nutrition du CHU Amiens-Picardie, sous la responsabilité du Dr Salha FENDRI qui coordonne l’activité reconnue nationalement et labellisée de suivi des patients diabétiques traités par pompe à insuline.

    Le système « d’insulinothérapie en boucle fermée » de ces nouvelles pompes constitue une nouvelle innovation technologique en diabétologie avec les pompes à insuline, lesquelles, comparativement au traitement classique par injections multiples d’insuline chaque jour avaient déjà permis de de réduire considérablement le risque d’hypoglycémie, en particulier la nuit, et d’augmenter le temps passé avec une glycémie maintenue à la normale.

    Le marquage CE permet d’ores et déjà la commercialisation de certains dispositifs en France. Les dossiers de demande de remboursement sont en cours. La mise en place de la boucle fermée pour les patients diabétiques de type 1 dans les centres labellisés devrait donc pouvoir être bientôt effective plus largement.

    Ce nouveau dispositif s’adresse aux adultes et enfants diabétiques de type 1 sous certaines conditions, qu’il convient de discuter avec votre spécialiste.

  • De nouveaux équipements pour la Biobanque du CHU Amiens-Picardie

    La Biobanque de Picardie, Centre de Ressources Biologiques du CHU Amiens-Picardie, augmente ses capacités de stockage, sa maîtrise de la chaîne du froid et le niveau de sécurisations de ces échantillons biologiques grâce à l’acquisition de nouveaux matériels cryogéniques et plus particulièrement 2 cuves d’azote phase gaz d’une capacité de 1000L chacune et d’un chariot CRYOCART MVE.

    Ces investissements ont été rendus possible notamment grâce à une subvention de l’INSERM versée dans le cadre du projet de cohorte nationale CKD-REIN sur la maladie rénale chronique dont la Biobanque de Picardie est l’un des partenaires.

    Les 2 nouvelles cuves permettront de stocker plus de 150 000 échantillons à -180°C. Le chariot Cryocart MVE permettra d’effectuer les transferts et les sorties d’échantillons à cette même température contrôlée de -180°C. La maîtrise de la température est en effet essentielle pour assurer la qualité des échantillons biologiques et donc la qualité des analyses et des recherches qui sont faites sur ces échantillons.

  • Devenir acteur de santé

    Bientôt venu le temps de confirmer votre orientation ?
    Choisissez de devenir acteur de santé !

    14 métiers sont à apprendre au CHU Amiens-Picardie pour devenir :

    Sans conditions de diplôme :
    Aides-soignants
    Ambulanciers
    Auxiliaire de puériculture

    Après le bac :
    Assistants de régulation
    Ergothérapeutes
    Infirmiers
    Manipulateurs d’électroradiologie médicale
    Techniciens de laboratoire médical

    Après la 1ère année de PASS, LAS ou STAPS
    Masseurs-kinésithérapeutes
    Sages-femmes

    Les étudiants et les formateurs sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions sur les dossiers, les concours, les inscriptions…

    Télécharger la brochure
    des écoles et instituts

  • Covid-19 : le CHU Amiens-Picardie gère les échantillons du projet national de recherche EpiCov

    La Biobanque de Picardie, Centre de Ressources Biologiques du CHU Amiens-Picardie, est l’une des 3 biobanques françaises à avoir été sélectionnée pour prendre en charge le traitement, l’enregistrement
    et le stockage des prélèvements biologiques du projet Epiov, plus grande enquête épidémiologique nationale sur la Covid-19.

    Ce projet est promu par l’INSERM et la DREES avec l’aide de leurs partenaires (Santé Publique France, INSEE, INED, CNRS, Université Paris Saclay). Cette enquête porte sur échantillon représentatif de la population française de plus de 200 000 personnes, sélectionnées aléatoirement par l’INSEE, âgées de 15 ans ou plus, résidant sur tout le territoire nationale (France métropolitaine, Martinique, Guadeloupe et La Réunion). Les participants doivent répondre à un questionnaire d’une vingtaine de minutes et, pour 100 000 d’entre eux, de réaliser un prélèvement de sang.

    L’objectif de ce projet est d’établir une cartographie précise du statut immunitaire de la population, et d’assurer un suivi de la dynamique de l’épidémie à court, moyen et long terme pour nourrir les modélisations de l’épidémie pour in fine guider la décision publique.

    La Biobanque de Picardie a aujourd’hui pris en charge près de 30 000 de ces prélèvements en à peine plus de deux mois grâce à une équipe dédiée de 6 techniciens de laboratoire.

  • Vœux 2021 du CHU Amiens-Picardie

    L’ensemble du personnel du CHU Amiens-Picardie vous souhaite une heureuse année 2021.

    Si nous tenons, ce n’est pas simplement par dévouement ou ténacité ou parce que notre mission est de vous soigner si nous tenons bon, c’est pour vous voir sourire. Tenir ensemble !

  • Covid-19 : premières vaccinations au CHU Amiens-Picardie

    L’ARS Hauts-de-France et le CHU Amiens-Picardie ont lancé la campagne de vaccination contre la Covid-19 dans la Somme.

    Le CHU Amiens-Picardie a réceptionné le 24 décembre 2020 en fin d’après-midi un congélateur permettant d’accueillir spécifiquement le vaccin contre la Covid-19 (capacité de 100.000 doses). Après une étape de vérification et de qualification de parfait fonctionnement cette semaine, ce congélateur accueillera les vaccins pour l’ensemble de son territoire.

    Des quatuors sont identifiés dans les établissements du territoire (médecin, pharmacien, cadre de santé, et administratif) pour être référents de la vaccination contre la Covid-19. Chaque établissement a pour mission de proposer aux résidents de se faire vacciner, d’organiser leur information et le recueil de leur consentement, tant des résidents eux-mêmes que de leur tuteur ou de leur famille.

    Le CHU Amiens-Picardie organise la décongélation et le transport, en parfaite sécurité et avec garantie du maintien de la chaîne du froid, des doses de vaccins aux différents établissements publics et privés, sanitaires et médico-sociaux, en deux livraisons espacées de 21 jours.

    Le mardi 29 décembre 2020 le CHU Amiens-Picardie a procédé à la vaccination de 13 résidents de l’EHPAD des Hortillons au Centre Saint-Victor ainsi qu’à la vaccination de 2 soignants du CHU Amiens-Picardie.

     

  • Don de livrets pour expliquer le cancer aux enfants

    Les services d’onco-pédiatrie, des consultations ORL, Ophtalmologie et CMF et du DISSPO ont reçu le don de 250 livrets pédagogiques « Les stratégies de Kikou pour vaincre le cancer ».

    Les fonds récoltés grâce à la vente d’articles Ruban rose par l’association Seinboliquement Rose animée par sa Présidente Stéphanie BLIN, ont permis de soutenir le projet de l’association « Le Repaire de Kikou » qui a conçu un support pédagogique à destination des enfants malades et des adultes. Ce livret est confié aux professionnels de la santé pour que toute personne puisse en disposer gratuitement.

    « Les stratégies de Kikou pour vaincre le cancer » explique le parcours d’un patient touché par cette maladie aux enfants de moins de 10 ans. C’est un véritable outil pour aider toute personne, parfois démunie à aborder la maladie. Ce support non intrusif doit permettre aux enfants de poser leurs questions, ainsi libérer leur parole et répondre à leurs interrogations. C’est aussi un moyen de les déculpabiliser.

    Les pôles 5 sens, FCE et l’Oncopôle remercient Mme BLIN pour son engagement à leur côté au profit des patients et de leur entourage.

  • De l’espoir face à l’infertilité avec le don d’ovocytes et de spermatozoïdes

    Le don de gamètes, c’est donner un espoir à des milliers de personnes de devenir parents dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation (AMP).

    Comme tous autres dons d’éléments et produits du corps humain, le don de gamètes est un acte de solidarité, régi par les grands principes de la loi de bioéthique : anonymat, gratuité et consentement.

    Entre 18 ans et 37 ans pour les femmes, et 45 ans pour les hommes, vous êtes un potentiel donneur. Le nombre de couples en attente d’un don de gamètes et le manque de dons rendent la situation préoccupante : renseignez-vous, murissez votre réflexion et soyez solidaires !

    EN SAVOIR +
    www.dondovocytes.fr
    www.dondespermatozoides.fr

    DES QUESTIONS ?
    Contactez le Service de Médecine et Biologie de la Reproduction du CHU Amiens-Picardie
    bdr-amp.secretariat@chu-amiens.fr

  • Des coussins pneumatiques en réanimation Covid développés par Michelin et le CHU Amiens-Picardie

    Après 4 mois de co-développement avec le CHU Amiens-Picardie et au sein de SimUSanté®, Michelin a mis à disposition, à titre expérimental, 50 kits de coussins pneumatiques dans des services de réanimation. Plusieurs tests sont menés dans deux hôpitaux de l’AP-HP (la Pitié-Salpêtrière et Beaujon), ainsi qu’au CHU Amiens-Picardie et au CHU de Clermont-Ferrand (sites d’Estaing et Gabriel Montpied).

    Au mois de mars dernier, confronté aux détresses respiratoires de patients en réanimation Covid positionnés sur le ventre, Dr Gilles TOUATI, chirurgien cardiaque au CHU Amiens-Picardie, a eu l’idée d’une structure gonflable pour améliorer leur confort et limiter les escarres. Michelin répond immédiatement et positivement à sa demande et mobilise alors plusieurs « task-forces » pour concevoir un kit de sept pièces assemblables, gonflées avec différentes pressions, pour ménager la cage thoracique du patient et les autres parties fragiles du corps.